Dijon : ça commence à s’agiter autour de Senou Coulibaly

Titulaire indiscutable à Dijon, Senou Coulibaly ne vit pas sa meilleure vie au sein de l’actuelle lanterne rouge de Ligue 1. Mais cela ne l’empêche pas de se mettre en valeur et de taper dans l’œil de plusieurs clubs français et européens séduits par ses qualités physiques et de leadership.

Senou Coulibaly en action avec Dijon en Ligue 1
Senou Coulibaly en action avec Dijon en Ligue 1 ©Maxppp

Dans la terrible saison vécue par le DFCO cette saison, Senou Coulibaly (26 ans) est l’une des rares satisfactions dijonnaises. Le natif de Pontoise, révélé sur le tard en Ligue 1 et dont nous vous avions dressé le portrait il y a quelques mois, réalise son exercice le plus régulier dans l’élite. Ce beau bébé (1m93-79 kg) dispute sa troisième saison avec Dijon et pas la plus simple. Par moment brillant et solide dans les duels, Coulibaly a disputé quelques matches références (notamment contre Strasbourg et Reims où il a gagné un nombre incalculable de duels), mais est également passé parfois à côté de ses matches.

La suite après cette publicité

Homme fort du vestiaire de l’actuelle lanterne rouge de Ligue 1, l’ancien du FC Mantes, qui a marqué deux fois en L1 cette saison, n’avait pas hésité à monter au créneau à la mi-mars à l’issue d’un énième match perdu à Gaston-Petit face à Bordeaux (1-3). « On n’a pas senti de solidarité, de détermination, une équipe consciente de la situation. Mentalement, on est vraiment touché. Si dans les têtes ça ne va pas, dans les pieds aussi. Il faut être lucide, on sait qu’on a un bon pied dedans. On est conscient qu’on déçoit énormément de personnes. Il y a des supporters, une ville… Il faut une remise en question individuelle, c’est la fierté de chacun. Aujourd’hui, on n’est pas tous dans le même état d’esprit. On est à la place qu’on mérite, on n’est pas au niveau. On est des hommes, il faut être fier : personnellement, j’ai honte quand je rentre à la maison. »

Son profil plaît en France, en Angleterre et en Ecosse

Des qualités physiques et de leadership qui dénotent à Dijon et qui ont dépassé les frontières de la Côte d’Or. Pas étonnant donc que plusieurs clubs suivent avec attention le parcours et les performances du très véloce défenseur dijonnais (il avait été flashé à 36 km/h la saison passée en L1 par la LFP). Parmi les formations les plus intéressées figurent les Glasgow Rangers, champions d'Écosse, et Huddersfield Town, en Championship. Des clubs de L1 et des formations de Premier League dont les noms n’ont pas filtré ont également pris quelques renseignements à son sujet sans pour l’instant aller plus loin.

Bien mal embarqué en Ligue 1 (20e avec 13 points de retard sur le 19e, le FC Nantes à 7 journées de la fin), le DFCO va devoir préparer un possible retour en Ligue 2 et se délester de ses meilleurs joueurs pour renflouer ses caisses. Senou Coulibaly, l’un des joueurs les plus cotés de l’effectif, pourrait donc rapidement faire ses bagages. Reste juste à connaître sa future destination.

Plus d'infos

Commentaires