Officiel Ligue 1

Vente OL : le communiqué de John Textor est tombé

Par Matthieu Margueritte
4 min.
Vente OL : le communiqué de John Textor est tombé @Maxppp

Mis sous pression par le club rhodanien, l'homme d'affaires américain a visiblement apporté les éléments nécessaires à la poursuite du processus de rachat de l'OL.

La suite après cette publicité

L’Olympique Lyonnais en a eu assez. Face aux délais sans cesse accordés pour le rachat du club par John Textor, le club rhodanien avait publié un communiqué pour fixer un ultimatum à l’homme d’affaires américain. Textor, qui est aussi le patron de Botafogo, avait jusqu’au 7 décembre (hier) pour fournir les éléments nécessaires au rachat des Gones.

Agacés de ne plus être en mesure de vendre, les décideurs lyonnais avaient même envisagé de se tourner vers Foster Gillett, un autre investisseur américain intéressé et qui était le premier choix de Jean-Michel Aulas. Un climat pesant qui avait même conduit l’OL à envisager une action contre la banque Raine, l’institution chargée de la vente du club. Au final, OL Groupe vient de publier un communiqué ce matin dans lequel la situation semble en bonne voie.

À lire PSG : Juninho valide le recrutement de Rayan Cherki

Textor reste confiant

«OL Groupe rappelle que la société Eagle Football Holdings LLC1, contrôlée par M. John Textor, s'est engagée auprès de ses principaux actionnaires historiques (Pathé, IDG Capital et Holnest, ci-après les "Vendeurs") à acquérir 39 201 514 actions OL Groupe au prix de 3 € par action et 789 824 OSRANEs OL Groupe au prix de 265,57 € par OSRANE. Le contrat d'acquisition est ferme et inconditionnel ; en particulier, il ne comprend pas de conditions relatives au financement de l'opération ou d'accords de tiers. Eagle Football s'est en outre engagée à souscrire, sous réserve de la réalisation de ces acquisitions, à une augmentation de capital réservée d'OL Groupe d'un montant total de 86 M€ (les opérations décrites ci-dessus étant ci-après désignées ensemble l'"Opération"). Cette augmentation de capital a été approuvée par l'assemblée générale du 29 juillet 2022. En ce qui concerne la dette du groupe Olympique Lyonnais, il est rappelé que l'ensemble des prêteurs du groupe Olympique Lyonnais ont donné leur consentement à l'Opération ("waivers")2, avec effet au closing. Dans le communiqué du 4 décembre dernier, il était annoncé que les Vendeurs et OL Groupe avaient accordé un ultime délai supplémentaire à Eagle Football afin d'obtenir les accords permettant de finaliser les opérations auxquelles il s'est engagé», indique le communiqué.

La suite après cette publicité

Un ultimatum face auquel Textor a visiblement réagi. «A la demande expresse du conseil d'administration d'OL Groupe, M. John Textor, actionnaire majoritaire d'Eagle Football, a indiqué ce jour les éléments suivants à la Société et aux Vendeurs :"Eagle Football, au 17 novembre, a obtenu la totalité des financements nécessaires à l'Opération et signé les accords fermes correspondants avec des investisseurs en dette et en fonds propres, accords qui sont toujours en place. A la suite de l'annonce de juin 2022, il nous a été demandé par les banques d'OLG d'apporter des fonds supplémentaires pour procéder à un remboursement partiel de l'endettement, et nous avons également sécurisé le financement additionnel pour satisfaire cette demande. Nous sommes maintenant confiants d'avoir l'accord de principe de toutes les parties pour procéder à l'apport en nature à Eagle Football de mes différentes participations dans des clubs de football au RoyaumeUni, au Brésil et en Belgique. Nous sommes dès lors confiants que les accords qui restent à obtenir et à finaliser devraient être obtenus et signés à brève échéance, de telle sorte que toutes les conditions seraient satisfaites pour la réalisation de l'Opération. Les sommes sécurisées au titre des contrats de financement entre Eagle Football et ses investisseurs en dette et fonds propres, seraient alors prêtes à être mises disposition pour pouvoir procéder à la réalisation (closing) de l'Opération et de l'OPA qui s'en suivra dans les plus brefs délais». Le processus se poursuit donc. En attendant un nouveau rebondissement ?

La suite après cette publicité

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité