Ligue des Champions, 3e tour préliminaire : l'AS Monaco prend l'avantage en battant sereinement le Sparta Prague

Dans le cadre du match aller de son 3ème tour préliminaire de la Ligue des Champions, l'AS Monaco s'est imposée assez aisément sur la pelouse du Sparta Prague (2-0). Une rencontre marquée par des cris de singe entendus par les joueurs monégasques dans les travées du stade Letná sur l'ouverture du score d'Aurélien Tchouaméni avant la pause.

Le but de Tchouaméni face au Sparta Prague
Le but de Tchouaméni face au Sparta Prague ©Maxppp

Déjà le début des choses sérieuses ! Pour son entrée en lice dans l'édition 2021-2022 de la Ligue des Champions, dans la manche aller du 3e tour préliminaire, l'AS Monaco a parfaitement démarré sa campagne européenne sur la pelouse du Sparta Prague (2-0). Après une préparation estivale globalement satisfaisante (3 succès, 1 nul et 1 défaite), les Asémistes se déplaçaient au stade Letná relativement en confiance, face à un adversaire qui l'était au moins tout autant. Les Rudí ont eux déjà entamé leur nouvelle saison en C1, où ils ont écarté le SK Rapid Wien de leur chemin au 2ème tour (1-2, 2-0) ainsi qu'en Fortuna Liga (2 victoires, dont une 5-0 samedi). Pour cette partie, Niko Kovac alignait ses troupes en 4-4-2 avec notamment la recrue Nübel dans les buts, le duo Fofana-Tchouaméni au milieu avec Golovin et Martins sur les ailes encadrant la paire Ben Yedder-Volland devant.

La suite après cette publicité

Dans un début de partie plutôt équilibré mais très engagé, pour le plus grand bonheur des quelques 9 000 supporters, c'est l'AS Monaco qui allumait la première mèche par l'intermédiaire de Golovin, mais la frappe à l'entrée de la surface du Russe fuyait de peu le montant droit de Niţă (11e). Martins l'imitait quelques secondes après, le Portugais trouvant lui les gants du gardien sur Sparta Prague (14e). Juste après que Nübel ait vécu sa première frayeur sous ses nouvelles couleurs sur un centre coupé mais dévissé de Pešek (21e), Martins, encore lui, gâchait et se trompait dans le dernier geste, faisant un heureux dans les travées de l'enceinte tchèque (21e). Dans la foulée, le talentueux Hložek, oublié par la défense monégasque, manquait lui aussi le cadre d'une tête de près (23e).

Tchouaméni buteur et victime de cris de singe

La lumière est finalement venue du crâne de Tchouaméni. Sur un corner très bien botté par Golovin à droite, le milieu de terrain français, lancé, catapultait le ballon au fond des filets de Niţă pour ouvrir le score dans ce match (0-1, 38e). Quelques minutes de flottement s'en sont suivies, vraisemblablement pour des cris racistes entendus dans les tribunes et rapportés par les joueurs de l'ASM, mais Fofana décochait une lourde frappe repoussée par le gardien adverse, comme pour rappeler que les 22 acteurs étaient simplement là pour jouer au football (42e). Au retour des vestiaires, Monaco évoluait en bloc haut et effectuait un pressing cohérent pour gêner un maximum la relance du Sparta Prague.

Aucune des deux formations ne parvenait néanmoins à créer le danger dans la zone décisive. Du moins jusqu'à ce que Volland ne fasse le break, d'une reprise de volée bien équilibrée grâce à l'abnégation de l'entrant Diop (0-2, 59e). Un but sonnant comme un petit KO pour les Tchèques, sans solution. Comme s'il s'ennuyait, Nübel se rendait d'ailleurs coupable d'une mauvaise relance, heureusement sans danger puisqu'il se rattrapait d'une belle horizontale sur une frappe tendue de Pešek (69e). Rentré en jeu quelques secondes auparavant, la recrue Jakobs, bien trouvé par Martins dans la profondeur, perdait lui son face à face avec le gardien du Sparta (80e).

Dans une fin de match où la défense monégasque a tenu le choc face quelques aux assauts praguois, là où le jeune Musaba a totalement manqué la balle de 3-0 (92e+2), le 3ème de la dernière saison de Ligue 1 conservait son avantage de deux buts pour s'offrir un succès précieux et ainsi entrevoir le chemin des barrages de la coupe aux grandes oreilles. Même si les buts marqués à l'extérieur ne comptent plus double en cas d'égalité à compter de cette saison, l'AS Monaco possède un léger avantage dans cette double confrontation avant le match retour, mardi prochain, à 20h, au stade Louis II.

Retrouvez le film du match entre le Sparta Prague et l'AS Monaco sur notre live commenté

Plus d'infos

Commentaires