CAN 2023 : l’Algérie prend déjà très cher !

Par Dahbia Hattabi
5 min.
Riyad Mahrez sous les couleurs de l'Algérie @Maxppp

Hier soir, l’Algérie n’a pas pu faire mieux qu’un match nul face à l’Angola lors de la première journée de la CAN 2023 (1-1). Au lendemain de cette rencontre, la presse n’est pas tendre avec les Fennecs.

«On veut rendre fier le peuple algérien», nous confiait Sofiane Feghouli avant l’entrée en lice de l’Algérie lors de la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Et les Fennecs y sont parvenus pendant une bonne heure hier soir face à l’Angola. Menés par Baghdad Bounedjah, les Verts ont longtemps mené au tableau d’affichage. Puis, ils ont été brouillons par moment et ont semblé piocher physiquement. Mais ce n’est pas vraiment une surprise puisque certains éléments reviennent d’une longue blessure, à l’image d’Ismaël Bennacer, ou n’ont pas joué depuis un moment, à l’instar de Youcef Atal qui a eu des soucis judiciaires à Nice. Tout cela a profité à leurs adversaires, qui ont fini par égaliser sur pénalty.

La suite après cette publicité

Les explications de Belmadi

Un match nul (1-1) qui ne fait pas les affaires de l’Algérie. Après la rencontre, Djamel Belmadi n’a pas caché sa déception en conférence de presse. « C’est un résultat bien évidemment très décevant. On avait le match en main, mais on se fait rejoindre sur un petit moment de faiblesse. Nous avions bien préparé notre entrée en compétition. Pour revenir au résultat, j’estime, c’est mon avis, que ce n’est pas mérité au regard de la possession et des situations que nous nous sommes procurées. On se retrouve plusieurs fois dans la surface et on fait souvent le mauvais choix. Je pense qu’on pouvait prétendre à mieux dans ce match. J’ai du mal à avaler ça !»

À lire PSG : le post provocateur de Bradley Barcola après son récital contre l’OL

Il poursuit : « je ne pense pas que cette deuxième mi-temps était si mauvaise que vous le dites. On aurait dû faire le break plutôt dans le match. On marque d’ailleurs le deuxième but qui avait été refusé à juste titre, je pense. Je l’ai déjà dit auparavant, il faut être plus tueur dans le dernier geste, notamment dans la surface. Nous avons laissé cette équipe de l’Angola reprendre confiance au plus mauvais moment (…) Ils se retrouvent dans notre surface de réparation, mais on aurait pu éviter cette situation. Le gars n’est pas en situation de tirer. Dans ce moment faible, ils arrivent à égaliser. C’est douloureux et cruel.» Enfin, selon lui, ce sont les Fennecs qui ont permis à l’Angola de revenir.

La suite après cette publicité

La presse n’est pas tendre

«On doit revoir ça dans les images. Ils sont en place et ils ont des transitions. Ils n’ont pas été dangereux dans ce match. Sur notre moment faible, on s’est fait punir et le résultat aurait pu être en notre faveur (…) On aurait aimé démarrer cette compétition avec un bon résultat, cela doit nous mettre dans de bonnes conditions pour la suite. Bien sûr, on n’est pas contents de ce résultat. On est tous fâchés. Ce n’est pas le résultat mérité par rapport à la prestation que nous avons produite lors de ce match. On doit relever la tête et travailler. Nous avons un match face à une équipe du Burkina Faso qui est une sélection très agressive et joueuse en même temps. Nous devons faire le job et nous reprendre dès samedi pour maintenir nos chances de qualification.»

Après cette désillusion, la presse algérienne n’est pas tendre ce mardi. «L’équipe nationale d’Algérie commence sa Coupe d’Afrique par un très inquiétant match nul contre l’Angola (1-1). Malgré une première période très dynamique, qui aura conquis les supporters, la seconde n’a clairement pas été à l’avantage des Fennecs», écrit La Gazette du Fennec. Même constat pour TSA qui titre : "l’Algérie étale ses faiblesses face à l’Angola". Puis, le média a ajouté : «le syndrome de Japoma plane à nouveau sur les Verts. Comme il y a deux ans face à la Sierra Leone (0-0) au Cameroun, l’Algérie a entamé la CAN 2023, avec un match nul (1-1) décevant face à l’Angola (groupe D), lundi à Bouaké en Côte d’Ivoire (…) Les Verts ont montré un visage séduisant en première mi-temps, avant d’étaler leurs faiblesses en seconde période, trahis par leur condition physique loin d’une compétition de haut niveau comme la CAN.»

La suite après cette publicité

Mahrez prend cher

DZ Foot est également déçu par l’entrée en lice des Verts. «Contraints à concéder le match nul par une bonne défense de l’Angola, d’abord dominateurs en première période avant de reculer en seconde, les Verts débutent moyennement leur Coupe d’Afrique des Nations», écrit le média qui n’a pas épargné les joueurs. Riyad Mahrez, qui a obtenu la note de 3,5, a pris cher. «Les supporters ont fini par accepter le fait qu’il ne ferait plus de différence balle au pied. Pour autant, la prestation globale de Mahrez est assez affligeante, tant le capitaine ne semble plus fournir le moindre effort physique. La qualité de son pied gauche ne justifiera pas longtemps qu’il ne se mette pas au diapason de ses coéquipiers.»

D’autres comme Nabil Bentaleb, qui a «presque tout raté» selon DZ Foot, ou encore Ismaël Bennacer ont été pointés du doigt. Concernant le Milanais, le média algérien a écrit : «on l’a connu immensément meilleur en Équipe Nationale. Globalement assez emprunté à la création, il a néanmoins contribué au travail de récupération.» Dans le dur au milieu de terrain, la sélection algérienne n’a pas totalement rassuré derrière. Devant, le duo Bounedjah et Belaili a été très intéressant selon Djamel Belmadi. Un sélectionneur qui va devoir trouver des solutions très rapidement puisque les Fennecs vont affronter samedi à 15 heures le Burkina Faso, qui fait son entrée en lice mardi contre la Mauritanie. L’Algérie n’aura pas le droit à l’erreur !

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité