Atlético Madrid - Barcelone : les notes du match

Vainqueurs sans difficulté d'un FC Barcelone dépassé, l'Atlético Madrid s'est imposé tranquillement grâce à une belle efficacité offensive et grimpe à hauteur du Real Madrid, qui affrontera l'Espanyol Barcelone dimanche (16h15).

Joao Felix avec l'Atlético Madrid
Joao Felix avec l'Atlético Madrid ©Maxppp

Le Wanda Metropolitano trépignait d'impatience avant le choc de cette huitième journée de Liga entre l'Atlético et le FC Barcelone. Battus par Alavés (1-0) samedi dernier, les Colchoneros devaient se ressaisir devant leur public. Vainqueur sans trembler de Levante (3-0) lors de la dernière journée, le Barça se retrouvait dos au mur après la gifle reçue en début de semaine face à Benfica en Ligue des champions. Pour ce choc de 21 heures, Diego Simeone alignait un 3-5-2 avec le duo Joao Félix, Luis Suarez en attaque. Antoine Griezmann démarrait la rencontre sur le banc. Ronald Koeman façonnait un 4-3-3 avec Depay, Gavi et Coutinho en pointe. Le champion d'Espagne se procurait la première opportunité du match par Lemar dont la frappe filait juste à côté (8e). Bien entré dans le match, l'Atlético poussait et Joao Félix bien servi par Lemar ne trouvait pas le cadre (16e).

La suite après cette publicité

Logiquement, les hommes de Simeone ouvraient le score. Felix décalait Suarez qui lançait dans la profondeur Lemar qui ajustait Ter Stegen de près (1-0, 23e). Vexé, le Barça réagissait vite et Coutinho tentait une volée de l'extérieur du pied qui rasait le montant (25e). Le match s'emballait et l'Atlético de Madrid manquait le break. Suite à une belle inspiration de Joao Félix, Suarez seul face à Ter Stegen enroulait son ballon qui filait juste à côté (28e). Juste avant la pause, l'Atlético prenait le large. Sur un contre, Félix trouvait Lemar qui trouvait Suarez étrangement seul qui remportait son duel face à Ter Stegen (2-0, 44e). Il fallait attendre l'heure de jeu pour entrevoir une occasion dangereuse côté Barça. Gavi récupérait un ballon et décalait sur la gauche Coutinho qui voyait sa frappe bien captée par Oblak. Les Colchoneros géraient tranquillement les événements et procédaient en contres. Sur l'un d'entre eux, Suarez sur la gauche centrait pour Joao Félix dont la frappe n'inquiétait pas Ter Stegen (66e). Grâce à ce cinquième succès de la saison, le champion d'Espagne revenait provisoirement à une longueur du Real Madrid au classement. Avec cette première défaite en Liga, le Barça glissait au dixième rang.

L'homme du match : Felix (7) : il s'est montré très disponible dès les premières minutes du match, poussant les joueurs barcelonais à la faute. Après avoir combiné avec Lemar, sa frappe ne passe pas loin de la cage de ter Stegen (17e). C'est lui qui est à l'origine de l'action qui amène l'ouverture du score de Lemar, en éliminant deux joueurs sur son contrôle (23e). Trouvé à l'entrée de la surface, il remet en une touche pour Suarez qui s'était défait du marquage de Piqué, mais l'Uruguayen rate le cadre (28e). À la suite d'un relais avec Suarez, il se retrouve en position de frappe aux abords de la surface, mais tire sur ter Stengen qui capte facilement le ballon (66e). Remplacé par Correa (71e).

Atlético Madrid

  • Oblak (6) : il n'a absolument rien eu à faire en première mi-temps, le Barça n'ayant cadré aucune frappe. Il s'est contenté de s'imposer dans ses sorties aériennes et de bien gérer les passes en profondeur adverses. Sur la première tentative cadrée des Blaugrana, signée Coutinho, il a capté le ballon avec une facilité déconcertante (60e). Il se couche bien sur la frappe à ras de terre de Fati (70e).

  • Savic (6) : battu dans un premier temps, il revient bien sur Depay pour sortir le ballon en corner (33e). Il n'a pris aucun risque dans les relances, n'hésitant pas à dégager le ballon en tribune si une situation commençait à être légèrement dangereuse. Alors qu'il a ressenti une gêne derrière la cuisse, il a tout de même tenu sa place. À la fin du match, il avait remporté 6 de ses 8 duels disputés et réussi la totalité de ses tacles (4/4).

  • Giménez (6) : positionné dans l'axe de la défense à trois de l'Atlético, il a réalisé un match solide. À la pause, il avait remporté la totalité de ses duels (3/3), tout en étant juste dans ses transmissions (100 % de passes réussies). Il a continué sur cette lancée lors de la deuxième mi-temps, commandant parfaitement sa défense et en gérant bien la profondeur, dans le dos de ses coéquipiers.

  • Hermoso (5,5) : match sérieux du défenseur espagnol, qui n'a jamais réellement été mis en danger par les attaquants du Barça. Il a su s'imposer physiquement dans les duels (2/3 duels gagnés) et a récupéré énormément de ballons (8). Il en a également perdu quelques-uns, ne prenant aucun risque dans la relance (9 ballons perdus). Remplacé par Lodi (81e).

  • Llorente (4) : positionné comme piston droit, il a été très discret en première mi-temps. Les attaques de l'Atlético se sont principalement déroulées côté gauche. Après la sortie de De Paul, il a été replacé dans le cœur du jeu, où il a semblé bien plus à l'aise, sans pour autant exceller. S'il a été à l'origine de 8 ballons récupérés, il a également eu du déchet (11 ballons perdus).

  • De Paul (5,5) : son équipe n'ayant pas la possession, cela s'est ressenti dans le nombre de ballons qu'il a touché (16 à la pause), mais il a couvert énormément de terrain aux côtés de Koke dans le milieu de terrain de l'Atlético. Remplacé par Trippier (5) à la mi-temps, qui s'est placé dans le couloir droit, Llorente venant dans le milieu de terrain. Il a fait un match sérieux et s'est contenté de bien défendre, ne se projetant que très peu vers l'avant.

  • Koke (5,5) : le capitaine de l'Atlético a énormément travaillé au milieu de terrain. Il a été très important dans les premières relances des Colchoneros, c'est d'ailleurs lui qui trouve Félix sur l'action qui amène le premier but de son équipe. Il a parfois été un peu en difficulté dans les duels (4/10 duels gagnés) et dans ses interventions (0/4 tacles réussis).

  • Lemar (7) : après un relais avec Suarez, il repique sur son pied gauche et tente sa chance à l'entrée de la surface, mais son tir passe juste à côté (8e). Sa petite remise en une touche de balle pour Félix était bien sentie et juste techniquement (17e). Parfaitement lancé en profondeur par Suarez, il concrétise son très bon début de match par un but (23e). Il rend la pareille à l'Uruguayen en fin de première mi-temps, pour le but du break de l'Atlético (44e). À l'image de son équipe, il a été beaucoup plus discret en deuxième mi-temps, durant laquelle on ne l'a quasiment pas vu.

  • Carrasco (5,5) : il vient gratter le ballon dans les pieds de Mingueza et sert Lemar, ce qui amène une frappe dangereuse de Félix (17e). Il s'est montré très disponible et a totalement pris le dessus dans son duel avec Mingueza. À la pause, il avait remporté tous ses duels (3/3) et réussi tous ses dribbles (2/2). Il a été plus discret en seconde période, les Colchoneros se sont contentés de gérer le rythme de la rencontre sans trop se projeter vers l'avant. Remplacé par Felipe (81e).

  • Félix (7) : voir ci-dessus.

  • Suarez (6,5) : très discret en début de match, il est tout de même passeur décisif pour Lemar sur l'ouverture du score de l'Atlético (23e). Quelques minutes plus tard, il se retrouve seul face à ter Stegen après une remise de Félix, mais n'enroule pas assez sa frappe qui passe à côté (28e). Trouvé par-dessus la défense par Lemar, il a le temps de contrôler et d'ajuster le gardien allemand pour inscrire le deuxième but des Colchoneros (44e). Lancé en profondeur par Félix, il remet en retrait au Portugais, dont la frappe fini dans les gants de ter Stegen (66e). Remplacé par Griezmann (71e).

FC Barcelone

  • ter Stegen (4) : il ne peut pas faire grand-chose sur les deux buts encaissés par Lemar et Suarez. Auteur d'un seul arrêt sur une frappe de Felix (65e), il sauve les meubles et empêche sa formation de prendre une déroute au Wanda Metropolitano.

  • Dest (5) : en retard sur l'action amenant la frappe de Lemar (8e), Dest a été grandement en difficulté en première période, mais a tout de même éviter la casse. Plus en vue offensivement après la pause, l'Américain a réussi 7 dribbles (meilleur bilan côté catalan) mais n'est pas parvenu à apporter du danger. Remplacé par Lenglet en toute fin de rencontre.

  • Araujo (4) : mangé par Felix lors d'un débordement sur l'aile droite (10e), il a souvent fait preuve d'erreur d'alignement dans cette partie et était déstabilisé face aux combinaisons entre Carrasco et Suarez (17e). Une perte de balle notable amenant à une contre-attaque de Griezmann (73e), mais globalement, il était souvent contraint de palier aux erreurs de Piqué.

  • Piqué (3) : un calvaire. Voilà ce qu'a vécu le défenseur central de Barcelone. Beaucoup d'énervement de sa part et de manque de concentration ce soir. Si son marquage est discutable sur l'ouverture du score de Lemar, il est fautif sur la première occasion de Suarez (28e), mais aussi sur le but du break de l'Uruguayen où il couvre le hors-jeu (44e). Une mauvaise passe pour Piqué.

  • Mingueza (3) : sa première période a été catastrophique. Il perd son duel contre Carrasco (17e), est fautif sur la percée de Carrasco amenant le tir de Suarez et s'est fait manger par Lemar au moment de son but. Offensivement, il n'a rien apporté et a perdu deux ballons sur son côté. Remplacé par de Jong (75e), qui n'a quasiment pas touché de ballons.

  • Busquets (4,5) : souvent plombé par sa vitesse et en retard sur les offensives de l'Atlético Madrid, Busquets a été en difficulté et n'a pas été aidé par sa défense. Offensivement, il a déposé quelques ballons intéressants, qui n'ont pas pu aboutir.

  • De Jong (4,5) : dépassé par le milieu de terrain des Colchoneros, le Néerlandais n'a pas pu vraiment s'exprimer ce samedi. Sur ses 60 ballons touchés, il a été en difficulté malgré une bonne disponibilité sur le terrain. En défense, il réalise trois tacles décisifs mais rien de plus.

  • Nico Gonzalez (4) : pour sa deuxième titularisation de la saison, Nico est loin d'avoir convaincu dans l'entrejeu catalan. Avec 48 ballons touchés en première période, dont deux pertes de balles en début de matches (4e, 9e), il n'a jamais réussi à porter le jeu vers l'avant et servir l'attaque catalane. Remplacé par Sergi Roberto à la mi-temps, qui n'a pas réussi à apporter du danger (5).

  • Coutinho (5) : de la volonté, de l'envie et quelques combinaisons intéressantes avec Depay. Il a été le Barcelonais le plus dangereux ce soir avec une frappe intéressante d'entrée (3e), un bel extérieur du pied tout proche du poteau gauche d'Oblak (26e) et la seule frappe barcelonaise cadrée du match (60e). Mais c'est trop peu pour inquiéter la défense des Colchoneros. Remplacé par Fati (64e)

  • Gavi (3) : aligné au poste d'ailier droit, le jeune catalan de 17 ans a été invisible ce samedi soir. Très peu en vue offensivement, il n'a pas réussi à faire de différence et n'a pu tenter un seul tir dans cette partie. Remplacé par Puig (75e), qui a fait parler sa technique en ressortant quelques ballons.

  • Depay (4) : avec Coutinho, le Néerlandais a été le seul à vouloir faire des différences et chercher des solutions. Souvent trop seul à se battre, il s'est éteint au fil de la rencontre malgré un état d'esprit positif. Il n'a eu aucune occasion franche à se mettre sous la main. Une performance frustrante pour l'ancien capitaine de l'OL.

Plus d'infos

Commentaires