Schalke 04 accumule les problèmes !

Schalke 04 a mal démarré l'année 2021, avec une nouvelle défaite, malgré l'arrivée d'un nouvel entraîneur, Christian Gross. Et en coulisse aussi, c'est agité.

Christian Gross, le nouvel entraîneur de Schalke 04
Christian Gross, le nouvel entraîneur de Schalke 04 ©Maxppp

Une nouvelle année, mais pas de bonnes nouvelles pour Schalke 04. Le club de la Ruhr a entamé 2021 comme il avait achevé 2020 en Bundesliga, par une défaite. Cette fois c'est le Hertha Berlin, pourtant un club également loin de ses objectifs initiaux, qui s'est chargé de donner la punition, avec un 3-0 net et sans bavures. Les Knappen espéraient démarrer d'un bon pied la nouvelle année, avec l'arrivée d'un nouveau coach, l'expérimenté Christian Gross. Mais ce dernier n'a pas fait mieux que Wagner, Baum et Stevens, les trois derniers entraîneurs en charge, ceux qui ont chacun alimenté la terrible série de matches sans victoire en Bundesliga (Schalke en est désormais à 30, à une unité du record du Tasmania Berlin en 1965-1966).

La suite après cette publicité

Durant 20 minutes, Schalke 04 a fait jeu égal avec le Hertha Berlin, ratant même une grosse occasion de mener au score. Mais dès que le club de la capitale a ouvert le score, c'en était fini des espoirs des Königsblauen, dont le manque de confiance saute aux yeux. Après la rencontre, l'ancien joueur Lothar Matthäus n'a pas mâché ses mots au sujet du nouvel entraîneur de Schalke. «À mon avis, il n'y avait aucun contact entre l'entraîneur et l'équipe. Pour moi, les instructions ne sont pas venues, visuellement ou oralement», a-t-il lancé au micro de Sky. Certains joueurs en ont aussi pris pour leur grade. « Il faut trois ou quatre joueurs pour maintenir l’équipe. Je ne remarque pas Omar Mascarell en tant que capitaine, je ne remarque pas Matija Nastasic en tant que joueur expérimenté, je ne remarque pas Ralf Fährmann, qui a disputé tant de matches avec Schalke ».

L'ancien président Clement Tönnies veut aider, mais...

Outre la nouvelle désillusion sur le terrain, le club de Gelsenkirchen est à nouveau secoué par des dissensions internes. La faute à l'ancien patron du club, Clement Tönnies, qui avait démissionné de son poste l'été dernier après une polémique née de déclarations racistes et les difficultés financières de son entreprise. Poussé au départ, Tönnies a proposé une aide économique à son club de cœur. Car Schalke 04 est en grande difficulté sur ce plan-là également, ce qui pourrait l'empêcher de se renforcer durant le mercato hivernal. La direction actuelle est donc confrontée à un dilemme : doit-elle accepter l'argent proposé pour tenter de sauver le club de la relégation en investissant sur le mercato hivernal ou doit-elle définitivement tourner la page Tönnies ?

Les avis divergent visiblement au sein de l'état-major du club. Mais une chose est sûre, il faut recruter au moins un latéral droit (il n'y a plus de spécialiste du poste) et un avant-centre au cours du mois de janvier pour espérer redresser la barre. Rendez-vous compte, après 14 journées, Schalke 04 est lanterne rouge de la Bundesliga avec seulement 4 points. Mais à 6 longueurs finalement du 16e, futur barragiste. L'espoir est donc encore permis pour le club de la Ruhr, qui devra retrouver de la sérénité et quelques millions pour qu'il devienne réalité.

Plus d'infos

Commentaires