La grille des salaires du Bayern Munich a explosé !

Pas vraiment réputé pour être un club prêt à faire des folies sur le mercato et avec ses joueurs, le club bavarois va pourtant voir sa grille salariale monter en flèche.

Robert Lewandowski sera en pointe de l'attaque bavaroise
Robert Lewandowski sera en pointe de l'attaque bavaroise ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lorsqu’on parle du mercato et de ses folies financières, le nom du Bayern Munich est rarement associé à cette discussion. Réputé pour sa gestion modèle et sa capacité à se renforcer en chipant les meilleurs éléments de son championnat sans se ruiner, le géant bavarois a très rarement flambé. Pour preuve, il y a seulement quatre ans, la recrue la plus chère de son histoire était Corentin Tolisso, arraché à l’Olympique Lyonnais pour 41 M€. Quand on sait que la même année le PSG recrutait Neymar (22 M€) et Kylian Mbappé (prêt + option d’achat de 180 M€) pour 400 M€, la différence était frappante.

Mais le Bayern Munich a doucement été obligé de se faire à cette inévitable inflation des prix. Ainsi, ils ont dû signer un chèque de 80 millions d'euros pour recruter Lucas Hernandez. Un an plus tard, les Munichois ont mis 60 M€ sur la table pour rapatrier Leroy Sané en Allemagne. Et aujourd’hui, c’est leur grille de salaires qui fait parler outre-Rhin.

Le Bayern préfère donner de gros contrats

Dans son édition du jour, Bild a ainsi fait le listing des augmentations de salaire. Dernier joueur en passe de prolonger son contrat, Kingsley Coman devrait toucher désormais 17 M€ par saison. Une sacrée augmentation. Après Robert Lewandowski (20 M€), Manuel Neuer (18-20 M€), Joshua Kimmich (18-20 M€), Leroy Sané (17 M€), Thomas Müller (20 M€), Leon Goretzka (18 M€) et Lucas Hernandez (13,5 M€), Coman sera le huitième joueur de l’effectif bavarois à percevoir plus de 10 M€ par an.

Et ce n’est pas terminé puisque le média allemand ajoute que Serge Gnabry devrait rejoindre ce club et toucher 10 M€ par saison. Pourquoi une telle augmentation ? Si certains cadres méritent amplement leur salaire de roi, Bild indique que le Bayern préfère accorder de beaux contrats plutôt que de se séparer de ses stars, ce qui, à ses yeux, impliquerait des investissements plus conséquents. Et aujourd’hui, seul le cas David Alaba, parti libre au Real Madrid il y a quelques mois, fait exception.

Plus d'infos

Commentaires