Rennes prêt à piller l'OGC Nice !

Lassé de na pas jouer les premiers rôles, Frédéric Antonetti veut frapper un grand coup lors de ce mercato. Voulant retrouver les places européennes le plus rapidement possible, l'entraîneur du Stade Rennais aurait coché le nom de trois joueurs de l'OGC Nice.

Loic Remy plus que jamais sur les tablettes rennaises
Loic Remy plus que jamais sur les tablettes rennaises ©Maxppp

Frédéric Antonetti à Rennes, voilà un mariage détonant. Le dicton selon lequel les opposés s'attirent n'a jamais été aussi réaliste. Le tempérament de feu du sudiste est à des années lumières du calme breton. Une idylle qui n'a pourtant pas donné le rendement escompté cette année, les Rouge-et-Noir terminant l'exercice 2009/10 à une modeste neuvième place, loin de leurs ambitions initiales. Pour relancer son groupe lors du mercato, l'entraîneur passé par l'OGC Nice compte d'ailleurs piocher parmi les cadres de son ancien club.

La suite après cette publicité

Ainsi, à en croire Nice-Matin, le Stade Rennais aurait jeté son dévolu sur Onyekachi Apam et David Ospina. Les deux hommes sont des titulaires indiscutables au sein de l'effectif des Aiglons, mais les pensionnaires du Stade du Ray ne devraient pas s'opposer à leur départ. Le club breton devra néanmoins s'acquitter d'une indemnité de transfert estimée à 11 M€. Un chiffre qui a de quoi faire réfléchir à deux fois la direction rennaise, d'autant que le portier colombien ne semble pas attiré outre mesure par l'idée de quitter Nice.

Non content de vouloir débaucher deux joueurs au Gym, Frédéric Antonetti aurait également coché le nom d'un troisième élément, et non des moindres. En effet, Loïc Rémy serait encore et toujours sur les tablettes bretonnes. Déjà courtisé l'hiver dernier, l'international français serait toujours en contact avec les pensionnaires du Stade de la Route de Lorient. Mais la bande à Patrick Le Lay aura fort à faire, le FC Séville, l'OL et l'OM étant également intéressés. Le coût du transfert est d'ailleurs estimé entre 12 et 16 M€. Un prix qui pourrait rapidement refroidir les ardeurs bretonnes.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires