Un candidat se manifeste déjà pour reprendre les Girondins de Bordeaux !

Sonnés par le retrait soudain de son actionnaire majoritaire King Street, les Girondins de Bordeaux doivent dénicher un nouveau repreneur. Et un candidat s'est déjà manifesté pour sauver ce monument du football français en péril.

Bruno Fiévet veut racheter les Girondins de Bordeaux
Bruno Fiévet veut racheter les Girondins de Bordeaux ©Maxppp

C'est une véritable bombe qui secoue les Girondins de Bordeaux. En fin d'après-midi, le club au scapulaire officialisait via un communiqué le départ de son actionnaire majoritaire King Street. « Le contexte économique lié à la pandémie de la Covid-19 et au retrait de Mediapro a provoqué une baisse sans précédent des recettes des clubs de football français. Ces évènements s’ajoutent aux conséquences financières ayant déjà durement touché les clubs la saison dernière en raison de l’arrêt du Championnat et de la perte des revenus qui en a découlé », peut-on d'abord lire dans le communiqué.

La suite après cette publicité

L'actionnaire américain explique par la suite qu'il n'assumera plus les besoins actuels et futurs de Girondins. « Alors que le FC Girondins de Bordeaux est fortement impacté, King Street, son actionnaire, après avoir investi 46 M€ dans le Club depuis son rachat, a fait savoir qu’il ne souhaite plus soutenir le Club et financer ses besoins actuels et futurs. Ces circonstances ont conduit le Président à protéger le Club en le plaçant sous la protection du Tribunal de Commerce de Bordeaux. Un mandataire ad hoc a été nommé, il sera chargé d’assister le FC Girondins de Bordeaux dans sa recherche d’une solution durable. » Un véritable coup de poignard pour tout un club et ses salariés.

Bruno Fiévet va présenter une offre de rachat

En plein marasme sportif depuis quelques semaines (16ème de Ligue 1), la formation bordelaise doit désormais composer avec une crise interne sans précédent. Dans une urgence absolue, Frédéric Longuépée le président des Girondins doit absolument trouver une solution pour pérenniser le club sur l'aspect économique. Et un candidat s'est déjà manifesté : il s'agit de Bruno Fiévet. L'homme d'affaires âgé de 51 ans ne constitue pas une piste surprenante en soi. Le principal protagoniste briguait clairement la présidence du club aquitain comme il nous l'avait indiqué en juillet dernier. L'ancien recruteur des Girondins en Suisse a confirmé ce jeudi soir sur RMC Sport son désir de soumettre une offre de rachat au Tribunal de Commerce de Bordeaux.

« On avait eu une réponse négative après une offre qu'on avait faite en septembre. Je ne voyais pas la lumière au bout du tunnel dans ce projet de reprise, elle est arrivée aujourd'hui. Concrètement, on va discuter avec le tribunal pour savoir sous quelles conditions le club est à vendre. La dernière tâche de Frédéric Longuépée est de trouver un repreneur fiable. En fonction de ce qu'on va nous annoncer, on sera à même de proposer une offre de reprise. Si je suis intéressé pour reprendre Bordeaux? Bien sûr, c'est très officiel. Je n'abandonnais pas l'idée, c'est juste que les conditions ne le permettaient pas, » a ainsi confié Fiévet déterminé à aller au bout du processus. Reste désormais à connaître les contours de cette potentielle offre. Sur ce sujet, l'intéressé a préféré garder le silence. « Je ne peux pas annoncer de montant, on va étudier. » Les tractations entre toutes les parties prenantes s'annoncent haletantes...

Plus d'infos

Commentaires