OM, Kamara, Alvaro : Pablo Longoria fait le point

L'OM a été très actif sur ce marché hivernal. Pablo Longoria, en marge de la présentation de Sead Kolasinac, a évoqué les derniers dossiers brûlants de ce mercato hivernal.

Jorge Sampaoli et Pablo Longoria lors d'un entraînement de l'OM
Jorge Sampaoli et Pablo Longoria lors d'un entraînement de l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Nous arrivons presque à la fin de ce mercato hivernal. L'Olympique de Marseille et son président, Pablo Longoria ont été, une nouvelle fois, très actifs. En effet, Dario Benedetto est en route pour retourner en Argentin à Boca Juniors et Jordan Amavi a été prêté dans son club formateur, Nice.

Pour compenser ces départs. Deux joueurs libres sont arrivés : Sead Kolasinac, libéré d'Arsenal, et Cédric Bakambu, libre depuis son départ de Chine. Mais visiblement, les ultimes jours de mercatos pourraient ne pas être de tout repos selon les confidences mêmes du président du club marseillais.

La porte est ouverte pour Alvaro

« C'est une question d'étudier, tous les mercatos ont été travaillés, on a travaillé depuis octobre pour les profils dont on a besoin. Nous essayons de nous préparer pour des choses qu'on ne peut pas préparer et qui peuvent arriver lors des marchés. On ne change pas de stratégie, on a une feuille de route pour le futur, on doit investir pour la formation et la post formation. On va voir s'il y aura des possibilités d'ici la fin du mercato. Je n'aime pas décider dans la pression. Pour Bouba, on a beaucoup discuté. Il y a un respect mutuel, on a eu de bonnes discussions ensemble. Avec tout le monde. Dans la logique, si des choses arrivent et sont bonnes pour le joueur et le club, tout peut arriver. Le respect est important, on va voir la décision pour juin. Ce n'est pas plaisant d'avoir un joueur en fin de contrat. Le respect de Bouba pour ce club est grand aussi. Numériquement nous sommes bons. Avec les arrivées vont améliorer l'effectif, c'est notre opinion. Je crois que numériquement nous sommes bien. Cela dépend des mouvements du dernier jour », a-t-il commencé par expliquer avant d'aborder un autre dossier brûlant : celui d'Alvaro Gonzalez.

« La situation d'Alvaro, le temps de jeu a diminué, c'est le principe d'autorité d'un coach de qui il met sur le terrain. Nous on doit le respecter, mais l'obligation du dirigeant est de trouver une solution pour que tout fonctionne. La situation de Luis est ouverte à des discussions. Mais dans son cas, il a besoin de joueur, je crois qu'il peut jouer ici. Même s'il n'est pas efficace, il a donné un impact physique. On a beaucoup de confiance pour lui en son avenir. Il a toutes les caractéristiques pour se développer. Il faut se rappeler qu'il a 20 ans, nous avons confiance en sa progression, on croit en son potentiel », a confirmé l'Espagnol. Les derniers jours, comme le temps, seront chauds à Marseille.

Plus d'infos

Commentaires