Mercato OM : le plan de Pablo Longoria

Arrivé sur la pointe des pieds l'été dernier, Pablo Longoria, le directeur sportif de l'OM, est au four et au moulin cet hiver. Son été prochain risque d'être encore plus éreintant, mais l'Espagnol a déjà un plan.

Pablo Longoria en conférence de presse
Pablo Longoria en conférence de presse ©Maxppp

Arrivé l'été dernier, après d'intenses mois de recherche, Pablo Longoria s'est imposé en tant que directeur du football, un nom un peu pompeux pour évoquer un directeur sportif. Ce n'est que le second de l'histoire de l'OM sous Frank McCourt, depuis son rachat en 2016, après Andoni Zubizarreta. L'été dernier, l'Espagnol, qui a fait ses classes de dirigeant du côté de Sassuolo, de la Juventus et du Valencia CF, était un peu en retrait puisqu'arrivé assez tard.

La suite après cette publicité

Alors qu'il devait commencer le gros boulot cet été, il a pris un peu d'avance cet hiver. Il a conclu les arrivées de Pol Lirola, sous forme de prêt avec option d'achat en provenance de la Fiorentina, et d'Arkadiusz Milik, l'avant-centre tant espéré à Marseille depuis un moment. Côté départ, il avance aussi bien. Il finalise le départ de Morgan Sanson à Aston Villa, a réussi à se débarrasser de Kostas Mitroglou (annoncé du côté de l'Aris Salonique) et a prêté Kevin Strootman au Genoa.

La tâche s'annonce immense en juillet prochain

Il est aussi en train de valider le départ de Marley Aké du côté de la Juventus et l'arrivée, toujours en provenance de la Vieille Dame, du jeune milieu de terrain offensif Franco Tongya. On peut donc dire qu'il est au four et au moulin en cette période hivernale. Mais son projet est bien plus vaste que cela et commence petit à petit à prendre, à mesure qu'il s'impose dans l'organigramme de l'OM en tant que décideur quasi exclusif du marché des transferts.

Selon L'Équipe, Jacques-Henri Eyraud, qui s'est donc éloigné du domaine sportif, n'aurait d'yeux que pour lui. Pablo Longoria souhaiterait aussi imposer une sorte de salary-cap du côté de la Cité Phocéenne en trois tranches : la première pour les stars pouvant toucher jusqu'à 2,7 M€ net annuels, les intermédiaires avec un salaire allant de 1,2 M€ à 1,5 M€ et les jeunes pépites pouvant aller de 600 000 euros à 800 000 euros annuels.

Une petite révolution à l'OM quand on connaît les émoluments de certains comme Florian Thauvin, Kevin Strootman ou encore Dimitri Payet. Mais ce qui semble l'exciter davantage, c'est l'immense chantier de fin de saison. L'été prochain, Valère Germain, Florian Thauvin, Jordan Amavi, Christopher Rocchia, Saîf-Eddine Khaoui, Yuto Nagatomo et Yohann Pelé seront en fin de contrats. Leonardo Balerdi, Michael Cuisance et Pol Lirola auront eux fini leur prêt et rien ne dit que toutes les options d'achat vont être levées. Avec un effectif quasi vierge, la tâche s'annonce titanesque, mais le directeur sportif de l'OM aime visiblement être surchargé par le travail et, pour le moment, les supporters de l'OM en sont fans.

Plus d'infos

Commentaires