Une nouvelle voix s'élève pour la reprise du football en France !

Jean-Michel Aulas a parfois donné le sentiment d'être trop seul dans sa lutte pour reprendre le championnat. Un président de Ligue 2 va dans son sens et propose de relancer le football français en juillet.

Eddy Zdziech en septembre 2019
Eddy Zdziech en septembre 2019 ©Maxppp

Il ne s'arrête plus. Jean-Michel Aulas le crie haut et fort, et partout : la LFP a fait une grosse erreur en décidant d'arrêter le championnat de manière précoce en suivant les préconisations de l'Etat français. Pour le président de l'OL, rien n'interdisait à l'instance qui régit le football professionnel français d'attendre de voir l'évolution de l'épidémie afin de proposer une solution de reprise. Alors que l'essentiel des présidents de clubs se sont accommodés de cette décision, Aulas continue de la contester, ce qui agace ses homologues. Mais pas tous.

La suite après cette publicité

En effet, JMA trouve encore du soutien parmi les siens. Outre Bernard Jouannin, patron d'Amiens qui a justifié sa croisade pour rester en Ligue 1 ce matin, il peut compter sur le positionnement d'Eddy Zdziech, président de Valenciennes, 7e de Ligue 2. Ce dernier a adressé une lettre aux présidents des clubs de Ligue 2, relayée par L'Equipe.

Le mois de juillet pour reprendre ?

« Lorsque Jean-Michel Aulas parle ''d'une catastrophe économique'' certainement sans précédent pour le football français, il faut savoir l'entendre. Les pertes de cette saison vont être colossales, celles de 2020/2021 vont l'être également. Ce sont plusieurs dizaines de millions d'euros que les actionnaires vont devoir réinjecter dans l'économie de leur club. Plutôt que de rejeter la faute sur le gouvernement, la FFF ou la Ligue, repensons simplement à remettre tout le monde autour de la table pour proposer un autre calendrier », écrit-il.

Pour Zdziech, la possibilité de reprendre en juillet existe et est loin d'être farfelu. « Si nous pouvons jouer au football au mois de juillet, nous sommes également en capacité de terminer notre Championnat et donner à nos supporters, nos partenaires, nos téléspectateurs, et nos équipes un véritable clap de fin que tous méritent », explique-t-il, assurant au passage que « bon nombre de présidents de Ligue 2 moins expressifs que d'autres partagent cet avis. » Pendant que les présidents des clubs de L1 réfléchissent à une action contre Jean-Michel Aulas, Eddy Zdziech tente de convaincre ses pairs d'une possible reprise, allant ainsi dans le sens du président lyonnais, qui se sentira un peu moins seul.

Articles recommandés

Commentaires