Ces pépites de Ligue 2 qui risquent d'animer le mercato

La Ligue 2 regorge de talents en tous genres. Cette année encore, la 2e division française a révélé quelques noms que l'on devrait retrouver cet été à l'occasion du marché des transferts.

La Ligue 2 des talents
La Ligue 2 des talents ©Maxppp

Le championnat de Ligue 2 arrive à son terme avec son lot de révélations, de déceptions, d'équipes promues ou reléguées. C'est l'occasion de dresser le portrait de 5 jeunes joueurs qui se sont révélés cette saison. Pour les critères de sélection, nous avons pris des éléments de moins de 21 ans exclusivement. Certains avaient d'ailleurs déjà évolué chez les professionnels avant cet exercice. Ils ne sont pas tous titulaires dans leur club respectif mais leur réputation a déjà largement dépassé le cadre local. On devrait même les voir animer les rubriques transferts de l'été.

La suite après cette publicité

Ismaël Doukouré (défenseur central, Valenciennes)

A 17 ans, il s'est installé dans la charnière de VA aux côtés d'Éric Vandenabeele ou d'Emmanuel Ntim. Auteur de 18 apparitions en Ligue 2 (pour onze titularisations), le natif de Lille est présenté comme le futur Dayot Upamecano dans son club. S'il est beaucoup moins physique que son prédécesseur, il a déjà l'étoffe d'un patron dans la défense de son club formateur. Très professionnel, Doukouré s'est même entouré d'une équipe personnelle dotée d'un préparateur physique, d'un nutritionniste et d'un attaché de presse, preuve d'une maturité étonnante pour son âge. Le gamin sait ce qu'il veut : atteindre le plus haut niveau. Il est d'ailleurs déjà courtisé par énormément de monde (LOSC, OL, OM, Nice, la Roma, la Juve, le Barça ou encore Arsenal pour ne citer qu'eux). Sous contrat jusqu'en 2023, il est déjà estimé à environ 6 M€ par son club.

Johann Lepenant (milieu defensif, SM Caen)

Malherbe ne brille pas cette saison, c'est même tout le contraire. Pendant qu'ils se battent pour leur maintien, une éclaircie a brisé la grisaille quotidienne des Normands. Après deux petites apparitions en début de saison, tout s'est accéléré en 2021 pour le frêle milieu de terrain de 18 ans. «Je suis sûr que c'est un garçon qui va faire le bonheur de ses coaches», expliquait Pascal Dupraz. Propulsé par le Savoyard puis Fabrice Vandeputte, il est même titulaire face au PSG en Coupe de France. International U16, U17, U18 et U19, il a rapidement conquis tout le monde dans son club formateur. Dans son registre à la Maxence Caqueret, omniprésent sur le terrain, récupérateur et relanceur propre, Lepenant parvient à bonifier le jeu de ses partenaires. Titulaire depuis février, il a même été élu joueur du mois à Caen. Tout l'enjeu pour son club sera de la conserver cet été, alors qu'il est sous contrat jusqu'en 2023.

Amine Adli (milieu offensif, Toulouse)

Toulouse brille cette saison par sa jeunesse. Le choix de mettre Amine Adli n'a pas été évident entre les Manu Koné, Janis Antiste, Bafodé Diakité et autre Anthony Rouault mais le milieu de terrain offensif est celui qui joue le plus. Titulaire indiscutable de Patrice Garande pour sa première véritable saison chez les professionnels, le gaucher de 20 ans cumule déjà 8 buts et 7 passes décisives en 33 matches de Ligue 2. Problème, il a pour le moment repoussé les offres de prolongation qu'a formulé le TFC, où il est cous contrat jusqu'en 2022. S'il a préféré rester jusqu'à la fin de saison avec Toulouse alors qu'il a reçu des offres cet hiver, il devrait quitter son club formateur cet été pour environ 15 M€. Le meilleur joueur du championnat au mois de février est courtisé par le Borussia Mönchengladbach, l'AC Milan et bien sûr l'OM de Pablo Longoria.

Check-Oumar Diakité (milieu défensif, Paris FC)

« Il nous a bluffés. Il est avec nous depuis novembre mais il s'est fondu dans le groupe avec simplicité et détermination. C'est un garçon qui respire le foot, il a une vision de jeu remarquable, il anticipe bien. » René Girard ne tarit pas d'éloges à propos du jeune Diakité. Tout est allé très vite pour lui. Passé stagiaire à professionnel (contrat jusqu'en 2024) puis titulaire avec le Paris FC en seulement quelques semaines, le milieu défensif de 18 ans est déjà comparé à N'Golo Kanté. Excellent tacleur (il possède l'un des meilleurs ratios de L2), fort dans le placement, l'anticipation et la relance, il a parfois souffert d'un manque de confiance pour son physique un peu gringalet (1,73 m, 63 kg). Pourtant, le club de la capitale l'adore déjà (17 apparitions pour 8 titularisations) et compte sur lui pour tenter de le faire monter en Ligue 1 la saison prochaine. Il faudra aussi résister aux assauts de clubs plus huppés...

Yanis Begraoui (attaquant, AJ Auxerre)

Barré par la concurrence du 2e meilleur buteur du championnat Mickaël Le Bihan (19 réalisations), l'attaquant de 19 ans commence tout de même à devenir consistant. Encore jamais titulaire en championnat malgré ses 19 apparitions, il a trouvé le chemin des filets à 2 reprises. Begraoui est doté d'un excellent sens du but. Passé pro à l'AJA dès 2018, il a d'abord brillé avec la réserve en National 3 l'an dernier (16 buts en 15 rencontres) avant de venir titiller l'équipe première. C'est aussi le nœud du problème pour l'international U20. Frustré par son maigre temps de jeu, il a des envies d'ailleurs et ne manque pas de prétendants, d'autant que son bail se termine en juin... Le Stade Brestois, dont la spécialité est de recruter des joueurs prometteurs en fin de contrat, est à l'affût comme l'hiver dernier. Les Bretons ne sont pas seuls en Ligue 1 alors que des clubs de Serie A et de Liga, comme le Séville FC, sont intéressés.

Ils auraient pu être cités :

Warren Bondo (Nancy), Noah Diliberto (VA), Saïd Arab (Paris FC), Sofyane Chader (Clermont), Alan Virginius (Sochaux), Alexis Beka Beka (Caen), Ilyas Chouaref (Châteauroux)

Plus d'infos

Commentaires