Amical : nouveau festival offensif du PSG contre Waasland-Beveren

Une semaine après sa large victoire face au Havre, le PSG s'est offert un nouveau festival contre Waasland-Beveren (7-0) dans un Parc des Princes retrouvé pour la première fois depuis le printemps. La préparation des Parisiens se poursuit sans encombre avant les deux finales en Coupe de France et en Coupe de la Ligue.

Le PSG s'est amusé contre Waasland-Beveren
Le PSG s'est amusé contre Waasland-Beveren ©Maxppp
La suite après cette publicité

Après Le Havre le week-end dernier (victoire 9-0), le PSG poursuivait sa préparation avec la réception de Waasland-Beveren. Avant ses grands rendez-vous de la reprise (Saint-Etienne en finale de Coupe de France le 24 juillet, l'OL en finale de Coupe de la Ligue le 31 juillet et le quart de finale de la Ligue des Champions face à l'Atalanta le 12 août), le club de la capitale profitait de cette rencontre au format original (4 quarts temps de 30 minutes) pour retrouver la forme et les automatismes. Tuchel alignait un onze type, ou presque. Thiago Silva et Marquinhos formaient la charnière avec un Bakker à nouveau en latéral gauche. Verratti et Gueye retrouvaient une place de titulaire au milieu, pendant que Neymar, Di Maria, Icardi et Mbappé étaient alignés devant.

Comme au Stade Océane, les Parisiens occupaient sans attendre la moitié de terrain adverse, confisquant le ballon dans les premières minutes. A l'inverse du week-end dernier, les attaques semblaient moins franches, à l'image de ces deux occasions manquées par Mbappé (2e, 5e), la faute à une intensité moindre. Plutôt discret jusque là, Neymar tentait d'accélérer les choses face à cet adversaire qui descend en 2e division belge. Sa première percée terminait par une intervention du gardien Pirard (15e), quand la seconde, un lob tenté dans la surface après une inspiration de Verratti, était annulée par un hors-jeu (17e). Le danger se précisait, d'autant que la domination devenait toujours plus écrasante. Mbappé prenait tout le monde de vitesse côté gauche et obligeait Vukotic à pousser le ballon dans ses propres filets (1-0, 21e).

Neymar, Icardi et Mbappé marquent encore

Le festival pouvait démarrer dans ce Parc des Princes, qui retrouvait la lumière pour la première fois depuis la qualification face au BvB, le 11 mars dernier. Les Belges faisaient tout de même parcourir un frisson aux 5000 spectateurs présents ce soir lorsqu'Albanese crochetait un Thiago Silva bien naïf sur le coup, avant d'écraser son tir (24e). Le PSG reprenait rapidement sa marche en avant et creusait même l'écart. Icardi se ratait tout seul face au but en frappant le poteau après ce service de Mbappé mais Caufriez accrochait Neymar dans la continuité de l'action pour concéder le penalty (27e). Le Brésilien transformait la sentence (28e, 2-0). Après la première pause à la demi-heure de jeu, les Franciliens se heurtaient à la défense (Mbappé 31e, Di Maria 39e, Gueye 41e) et faisaient parfois preuve de suffisance.

Icardi se manquait encore sur cette double opportunité (44e) mais obtenait un nouveau penalty puisque Vutkovic contrait la seconde tentative de la main et sortait même du terrain, expulsé avec ce second jaune. Neymar s'élançait et feintait sa frappe pour décaler Icardi, venu conclure à toute vitesse (3-0, 47e). Les esprits s'échauffaient un peu sur la pelouse sans que cela n'empêche Mbappé d'ouvrir son compteur personnel (4-0, 60e+1) avant la pause et les nombreux changements. Tuchel changeait toute son équipe pour faire entrer entre autres Rico, Dagba, Kimpembe, Kurzawa, Sarabia et Choupo-Moting. L'attaquant ne tardait pas à se mettre en valeur en signant un somptueux doublé, un enchaînement contrôle orienté-double contact-frappe enroulée (5-0, 65e), puis une reprise de volée dont le rebond trompait le gardien (6-0, 66e).

Le magnifique doublé de Choupo-Moting

Même si un vent de panique recouvrait la surface parisienne sur ce raid de Koita (73e), ce PSG bis ne faiblissait pas, à l'image du jeune Kalimuendo dont la reprise s'écrasait sur le poteau (75e). L'honneur était à la jeunesse en cette dernière demi-heure de jeu. L'attaquant cédait sa place au tout aussi jeune Kays Ruiz (91e) alors qu'un autre enfant du club inscrivait le but suivant, oeuvre de Mbe Soh à la réception au second poteau de ce corner de Sarabia (7-0, 93e). Dagba lui manquait complètement un centre qui aurait dû être décisif pour le milieu offensif espagnol (97e), tandis que Pembélé remplaçait un Kurzawa en phase de reprise (103e). Le tempo retombait pour la fin de match, mais pas la concentration de Rico, auteur de deux belles parades sur ce coup-franc de Koita (98e), qui terminait sur la barre, et sur cette frappe sèche de Milosevic (114e). Le score s'arrêtait sur ce 7-0. On retrouvera le PSG mardi prochain pour un nouveau match amical. Ça sera face au Celtic (à suivre en live sur notre site).

Revivez le film de la rencontre sur notre live.

Plus d'infos

Commentaires