La presse allemande n’en veut pas à Löw

Une nouvelle fois battue hier soir au Stade de France (1-2) par les champions du Monde 2018, l’Allemagne continue de s’enfoncer dans la crise et est toute proche d’une relégation en Ligue B en Ligue des Nations. Les Allemands ont perdu pour la 6e fois cette année, une première dans leur histoire. Et alors qu’on pensait que le sélectionneur Joachim Löw serait pointé du doigt ce matin, c’est tout le contraire qui se passe. Bild écrit « cette fois ce n’est pas de chance, Jogi, » après cette défaite. « Le courage n’est pas récompensé », titre un autre quotidien. C’est vrai que la première période de la Mannschaft a été de très bonne facture. Mais le manque de réalisme des attaquants allemands a empêché un score plus large à la mi-temps.

Paul Scholes dézingue Manchester United

Paul Scholes continue d’être très dur avec son ancien club, Manchester United. Le consultant anglais a tiré à boulets rouges sur les Red Devils, coaché par José Mourinho. L’ancien international anglais a notamment déclaré : « nous pourrions signer Lionel Messi, il aurait du mal à faire partie de cette équipe. » Il s’en prend ensuite à Paul Pogba, jugé « arrogant », et à Alexis Sanchez, traité « d’égoïste ». Mais ce qui fait le plus mal à Scholes c’est d’imaginer les supporters de Liverpool et de Manchester City, les deux clubs ennemis de MU, rigoler à la situation actuelle des Red Devils. Décidément, ça va mal...

La défense du Barça en questions

L’arrière-garde du FC Barcelone est au centre de toutes les attentions en Espagne. La cascade de blessures inquiète. Samuel Umtiti est notamment sur le flanc pour plusieurs semaines en raison d’un genou douloureux. Selon Mundo Deportivo, l’optimisme est de mise, alors que, d’après Sport, le staff aurait demandé à l’international tricolore de ne pas forcer et d’oublier le clasico contre le Real Madrid, le 28 octobre. Sport explique d’ailleurs comment les Blaugranas comptent pallier l’absence du champion du Monde.