Cette année, Robert Lewandowski fait parler de lui en bien. Ce mardi soir c’était encore mieux. Alors qu’ils menaient un but à zéro à la pause contre l’Étoile Rouge de Belgrade en Serbie, les Bavarois ont vu leur attaquant enfiler la cape, à nouveau de super héros. En effet, l’international polonais s’est une nouvelle fois illustré en inscrivant un quadruplé en l’espace de 14 minutes, une performance exceptionnelle qui rappelle son quintuplé en neuf minutes en Bundesliga contre Wolfsburg en septembre 2015.

Ce mardi soir, Robert Lewandowski est entré encore un peu plus dans l’histoire. Il est le second joueur à réussir à inscrire par deux fois un quadruplé pour cette compétition. Celui de ce mardi donc, mais aussi un en demi-finale contre le Real Madrid, alors qu’il jouait au Borussia Dortmund le 24 avril 2013. Seul Messi (FC Barcelone) a réussi pareille performance contre Arsenal (quatre réalisations) et contre le Bayer Leverkusen (cinq buts inscrits ce soir-là).

Il a le physique d’un sportif de haut niveau de 28 ans

Mais ce n’est pas tout. Avec 63 réalisations en C1, Lewy fait partie aussi des cinq joueurs qui ont marqué plus de soixante buts dans la plus prestigieuse des compétitions européennes avec CR7 (127), Messi (113), Raul (71) et Benzema (64). En Ligue des Champions, cette année, c’est deux buts par rencontre de moyenne, ce qui fait de lui le meilleur buteur de la compétition en attendant la performance du jeune Erling Braut Haaland à Genk avec Salzbourg ce mercredi soir.

Mais on ne peut pas résumer sa saison à la Ligue des Champions tant le Polonais performe cette année. En 28 rencontres toutes compétitions confondues, il aura donné trois passes décisives et marqué 32 buts alors qu’il n’a terminé qu’un seul match sans réalisation au compteur cette année avec le FCB. En 2019, il a déjà inscrit la bagatelle de 50 buts. Depuis son arrivée au Bayern Munich en 2014, où il fait probablement son meilleur début de saison, il a trouvé le chemin des filets à 221 reprises, soit 40 buts par saison ! Et ce mardi soir, il en a rigolé sur Twitter : « je dois l’admettre, je suis addict au fait de marquer des buts ».

De passage en zone mixte, celui qui a récemment prolongé son contrat jusqu’en 2023 a admis qu’il se sentait très bien physiquement. « Certes, j’ai déjà 31 ans, mais un médecin qui m’a récemment ausculté m’a révélé que j’avais le niveau physique d’un sportif de haut niveau de 28 ans », a-t-il lâché. De quoi continuer sur son incroyable lancée et surtout faire trembler les filets, l’été prochain, avec sa sélection nationale de Pologne pendant l’Euro 2020.