La vie d’un footballeur de haut niveau tient souvent à un fil et cette mécanique de précision peut se gripper à tout moment. C’est ce que vit actuellement Nabil Bentaleb. Le milieu international algérien, indispensable à Schalke 04 il y a de cela quelques mois a été mis à la cave par le club de la Ruhr depuis plusieurs mois. Tout est parti d’un cours d’allemand raté et d’un manque de communication entre le joueur et sa direction. Écarté soudainement à la mi-avril alors qu’il était un titulaire indiscutable aussi bien en Bundesliga (25 matches - 3 buts) qu’en Ligue des Champions (6 matches - 3 buts), l’international algérien va jouer de malchance et se blesser à deux reprises.

Résultat, une CAN 2019 ratée avec l’Algérie, alors qu’il était un pilier des Fennecs, et un prêt avorté au Werder Brême l’été dernier. Finalement, c’est à l’automne qu’il a retrouvé le chemin de l’entraînement. Revenu à 100 % depuis deux mois, l’ancien joueur de Tottenham n’a toujours pas l’opportunité d’évoluer avec l’équipe première. Une situation difficile à vivre pour le joueur qui doit se contenter de garder la forme avec l’équipe B de Schalke 04. Il a même l’interdiction de s’entrainer et de côtoyer les joueurs de l’équipe première. Alors forcément, ne voyant rien venir et constatant que la situation continue de se dégrader, malgré une patience et un travail de tous les instants, l’heure du départ a sans doute sonné pour le milieu algérien. Il l’a d’ailleurs récemment confié dans les colonnes de Onze Mondial. « Dans le football, on ne sait jamais. Mais cela serait mentir de dire que je ne suis pas en train de regarder ailleurs », expliquait-il à la mi-décembre.

Nabil Bentaleb ouvre la porte à la L1, deux clubs français sur les rangs

Selon nos informations, le joueur est fortement convoité cet hiver. Schalke 04 ne fera rien pour conserver un joueur acheté 22,5 M€ il y a deux ans et demi. Un transfert est une option plus que souhaitée par le club allemand, qui pourrait se contenter d’un prêt avec option d’achat en cas d’offre satisfaisante. Des clubs anglais (dont Crystal Palace), allemands, deux clubs français dont les noms n’ont pas filtré et deux clubs italiens (dont l’AC Milan) sont intéressés par l’idée de relancer le milieu de terrain algérien, sous contrat jusqu’en juin 2021.

Selon une source proche du joueur, Nabil Bentaleb serait très intéressé à l’idée de découvrir la Ligue 1, qu’il érige en priorité avec un retour en Premier League. Reste désormais à savoir ou atterrira ce joueur surmotivé qui n’aspire qu’à une seule chose, à savoir retrouver le niveau qui était le sien au printemps dernier, ou comme lors de ce soir de février 2018 où il avait notamment inscrit un doublé face à Manchester City en huitième de finale aller de Ligue des Champions (2-3).