Felix Magath est décidément un personnage très curieux. En Allemagne, les avis sont divisés dès qu’il s’agit d’évoquer l’entraîneur aux lunettes rondes. Et on peut le comprendre tant sa vision du métier est particulière. Avec Magath, la vie d’un club ressemble plus à un camp militaire qu’à un camp de vacances. Vous réclamez des preuves ? Outre les déclarations parfois peu flatteuses de joueurs passés sous ses ordres, il suffit de jeter un œil aux mesures mises en place par l’autoritaire Allemand.

Le quotidien Bild a ainsi dévoilé le système d’amendes mis en place par Magath cette saison à Wolfsburg. Et cela a de quoi surprendre :

- Chaque minute de retard : 100 euros

- Porter ses écouteurs dans le bus de l’équipe : 250 euros

- Ne pas défendre après une perte de balle : 10 000 euros

- Passer la balle au gardien sans que cela ne soit nécessaire : 1 000 euros

- Laisser un ballon rebondir au lieu de le dégager directement : 500 euros

Si les deux premières amendes existent déjà dans certains clubs français, les trois suivantes relèvent de la folie. Et surtout sont loin d’être vraiment légales. Evidemment, le responsable du syndicat des joueurs s’est élevé contre ce type de mesures. « Imposer une amende à un joueur parce qu’il a mal joué est en principe inadmissible. Celui qui s’oppose juridiquement à cela a de bonnes chances de l’emporter », a commenté Ulf Baraniwsky, dont l’avis est partagé par les avocats spécialisés dans le sport. Si aucune de ces clauses particulières n’est inscrite dans le contrat d’un joueur, alors elle n’est pas juridiquement valable. Felix Magath risque de vite le constater puisqu’il a déjà infligé deux amendes de 10 000 euros pour « absence de défense suite à une perte de balle » à Patrick Helmes et Mario Mandzukic…

Dans le même thème :

- Wolfsburg : quand Felix Magath a voulu expédier Patrick Helmes à St-Etienne !