« Bien sur que j’en veux à Deschamps, je suis un compétiteur, j’ai loupé un Euro en France, je venais de sortir d’une de mes meilleurs saisons à Madrid, avec une génération comme ça en équipe de France... ». Sur le plateau du Canal Football Club sur Canal + dimanche, l’attaquant du Real Madrid Karim Benzema (29 ans) a avoué qu’il vivait mal son éviction de l’équipe de France, s’en prenant directement à Didier Deschamps. Interrogé en conférence de presse ce lundi, en Allemagne, le sélectionneur national n’a pu échapper à une question sur le sujet.

Une question à laquelle DD a répondu... par une autre question. « Je vais répondre à votre question, par une question : avez-vous prévu, avant chaque match de l’équipe de France, de revenir sur cette question ? », a-t-il demandé, un brin lassé par un débat qui dure maintenant depuis deux ans. Le coach tricolore a donc tenu à remettre les pendules à l’heure. « L’actualité de l’équipe de France, jusqu’à vendredi, c’était le Pays de Galles et, depuis samedi, c’est le match contre l’Allemagne, une des meilleurs sélections du monde. Ça, s’est notre actualité », a-t-il martelé.

Le technicien des Bleus, prolongé jusqu’en juin 2020 récemment, a ensuite laissé pointer un soupçon de lassitude à voir ce sujet sans cesse remis sur le tapis. « Après, libre à vous d’ouvrir les débats que vous voulez... Je pense, à titre personnel, que l’équipe de France et les joueurs que j’ai sélectionné, en qui j’ai totalement confiance, méritent le respect. Ça ne m’agace pas, ça peut parfois être lassant, je ferai avec... », a-t-il conclu. Sans directement répondre aux propos de son ancien attaquant, Didier Deschamps a fait savoir quelle était sa position. Encore une fois...