L’Équipe expliquait dans son édition du jour que l’entraîneur de l’AS Saint-Étienne Claude Puel avait lancé un ultimatum, demandant à Roland Romeyer, président du directoire, de partir sous peine de poser sa démission en fin de saison. Une information à laquelle le club stéphanois n’a pas tardé à réagir, publiant un communiqué sur son site officiel.

« L’AS Saint-Étienne déplore les faits erronés et la polémique, inutile en cette période de crise sanitaire, diffusés par L’Équipe.

À ce jour, les dirigeants de l’ASSE sont animés par la seule volonté de prendre les mesures nécessaires à la protection des 300 salariés du club et à la sauvegarde de l’institution. Les relations de travail quotidiennes entre toutes les composantes du club attestent d’une cohésion sans faille dans la gestion des différents dossiers.

Cette unité de pensée et d’action vise aussi à assurer la pérennité économique de l’ASSE, fragilisée comme de très nombreuses entreprises dans ce contexte inédit et incertain.

Joueurs, dirigeants, staffs et collaborateurs des différents services du club rêvent tous à une reprise des compétitions et à une belle finale de Coupe de France avec l’ensemble du Peuple Vert », peut-on lire.