Tout a été dit ou presque sur le cas Isaac Lihadji à l’OM. En conférence de presse, André Villas-Boas n’élude aucun sujet et a récemment indiqué qu’il n’y avait quasiment plus aucune chance que l’international U19 tricolore, qui évolue actuellement avec la réserve, signe pro à Marseille. Très discret sur le sujet, le président du club phocéen est sorti de sa réserve.

Dans un entretien accordé ces derniers jours à l’AFP, Jacques-Henri Eyraud a évoqué cet épineux dossier, égratignant au passage l’entourage du jeune talent marseillais via une attaque à peine dissimulée. « Le cas Lihadji ne donne pas une image négative de la formation à l’OM. Je veux des jeunes joueurs qui affichent les valeurs du club et ont des entourages sains, qui comprennent qu’on parle ensemble d’un projet d’évolution. » Le clan Lihadji, qui avait déjà subi une contre-attaque de Toifilou Maoulida il y a peu, devrait apprécier.