Le Standard de Liège s’est particulièrement distingué sur le marché des transferts en janvier, accueillant de nombreux joueurs parmi lesquels Gabriel Boschilia (19 ans). Le Brésilien, prêté par l’AS Monaco, a d’ailleurs rapidement conquis son nouveau club grâce à sa patte gauche. « Tout a bien commencé. Je me suis adapté rapidement. Mes partenaires et mon coach m’ont beaucoup aidé et je crois que j’apporte aussi à l’équipe. Le Standard est une grande équipe. Le style de jeu est un peu différent, plus physique, moins technique, mais je dois m’adapter. (...) Je crois que j’ai réussi à m’adapter très rapidement avec l’aide de tous. Je vais essayer de faire encore mieux. J’espère jouer toujours plus ici et essayer de me mettre en valeur », nous a-t-il confié, heureux de jouer avec Victor Valdés, « un très grand gardien et une belle personne ».

Avec cinq matches au compteur (quatre titularisations), le milieu offensif a déjà trouvé le chemin des filets, sur la pelouse d’OHL (0-2, 24e journée de Jupiler League), et délivré une passe décisive, à Lokeren (0-2, 22e journée). « Mon but ? Une sensation unique. J’étais très heureux et je remercie Dieu et tous mes partenaires », nous a-t-il indiqué après avoir participé activement à la qualification des Rouches pour la finale de Coupe de Belgique. Le gaucher gagne doucement mais sûrement en temps de jeu dans le Plat pays après une première partie de saison assez discrète sur le Rocher (6 apparitions toutes compétitions confondues, 2 titularisations seulement). « À Monaco, je crois que c’est simplement un retard à l’adaptation. Le groupe était déjà presque au complet aussi quand je suis arrivé », a confié celui qui était très proche de ses compatriotes Fabinho et Wallace ainsi que des Portugais Ivan Cavaleiro et Hélder Costa à Louis II et à La Turbie, avant de poursuivre.

« Tout était très nouveau pour moi, c’est ma première expérience à l’étranger, mais mon objectif a toujours été de chercher à progresser, à m’améliorer et à m’adapter au mieux. Je considère avoir progressé et grandi en tant qu’homme et en tant que joueur. Mes relations avec Leonardo Jardim sont bonnes. Je ne crois pas que le prix de mon transfert ait eu une quelconque influence négative. J’ai eu raison de choisir la France l’été dernier », a glisse cet ami de l’ancien Marseillais Doria avant d’afficher ses ambitions à court et moyen terme. « Les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, oui, c’est un objectif et je crois que je peux l’atteindre. J’espère avoir un avenir brillant devant moi et pouvoir jouer mon jeu du mieux possible », a-t-il conclu. Sous contrat jusqu’en juin 2020, Gabriel Boschilia est donc bien décidé à briller pour revenir en Principauté par la grande porte. Avant cela, c’est au Standard qu’il devra continuer à faire ses preuves.