Le Sporting CP a élu un nouveau président récemment. Frederico Varandas, qui a recueilli 42% des suffrages, a désormais la tâche de redresser un club en crise depuis de longs mois, suite notamment à l’envahissement du centre d’entraînement d’Alcochete en mai dernier. Un événement qui avait notamment poussé plusieurs stars à demander leur résiliation unilatérale, à l’image de Rui Patricio ou Gelson Martins. Ces deux internationaux portugais sont donc depuis partis, libres, sous d’autres cieux, respectivement à Wolverhampton et à l’Atlético Madrid.

Le nouveau patron des Leões a pris le dossier à bras le corps, comme il l’expliquait encore ce week-end lors d’une réunion de socios. « Nous regardons différents dossiers, des dossiers qui demandent beaucoup de travail. Nous travaillons énormément, tous les jours. Les dossiers Rui Patricio et Gelson Martins, c’est moi qui m’en charge personnellement. Ce sont des dossiers compliqués mais dont l’issue respectera les intérêts du Sporting », avançait-il, relayé par le Jornal de Noticias. Et à en croire les informations venues du Portugal, le dirigeant est sur le point d’obtenir des résultats probants.

Le Sporting espère 50 M€ pour ses deux anciens internationaux

Record avance en effet ce mardi que le Sporting serait sur le point de conclure des accords avec les Wolves et les Colchoneros dans ces deux dossiers. Les deux clubs souhaiteraient s’entendre avec les Lusitaniens pour éviter d’avoir à payer encore plus en cas de jugement défavorable devant les tribunaux compétents. Les pensionnaires du Estadio Alvalade XXI, aidés sur ces deux cas par l’agent des joueurs Jorge Mendes, seraient donc sur le point de récupérer de précieuses liquidités.

Selon le quotidien sportif portugais, le transfert de Patricio pourrait finalement rapporter 18 M€. Pour Gelson, c’est un montant de 22 M€, plus 10 M€ de bonus, qui pourrait terminer dans les caisses leoninas. Des deniers qui seraient réinvestis, en partie, sur le marché cet hiver, pour offrir un attaquant à l’entraîneur José Peseiro. Ces deux dossiers posent en tout cas question pour le jeune Rafael Leão, parti dans des conditions similaires du côté de Lille. Pour l’heure, Record annonce qu’un accord entre les deux clubs est encore loin, le Sporting réclamant la modique somme de 45 M€ pour son ex-espoir...