Privé de beaucoup de ses meilleurs éléments, comme Mikel San José ou Iñaki Williams, la tâche s’annonçait extrêmement compliquée pour l’Athletic cet après-midi. La preuve : dès le début de la rencontre, Cristiano Ronaldo a fait parler la poudre. Le Portugais a mis son vis à vis dans le vent avant d’envoyer le ballon en pleine lucarne pour donner l’avantage aux Merengues (2e). Mais les Basques ont vite réagi. Aduriz s’était bien faufilé dans la défense madrilène, mais n’a pas pu cadrer sa tête (7e). Quelques minutes plus tard, suite à une incompréhension entre Varane et Keylor Navas, Eraso n’a eu qu’à mettre le pied pour signer l’égalisation (10e). Et les troupes d’Ernesto Valverde ne semblaient pas se contenter du nul. L’inévitable Aduriz s’est élevé au dessus de toute la défense madrilène pour reprendre de la tête, obligeant le portier merengue à sortir un arrêt exceptionnel pour éviter le deuxième but basque.

L’expérimenté attaquant de 35 ans continuait de mettre des misères à ses adversaires, et a même trouvé la barre de Navas à la demi-heure de jeu. Mais comme souvent, le talent de l’effectif madrilène a fait la différence. James Rodriguez, peu en vue jusqu’ici, a décoché une frappe enroulée à l’entrée de la surface de réparation qui a frôlé le poteau droit d’Iraizoz avant de terminer dans le fond des filets (37e). Et juste avant la pause, Cristiano Ronaldo trouvait un Toni Kroos inexplicablement seul dans la surface. L’Allemand n’a pas tremblé et a crucifié Iraizoz, de quoi donner un avantage conséquent de deux buts aux siens. En deuxième période, les Madrilènes ont remis le pied sur le ballon et le rythme de la rencontre est clairement redescendu.

L’entrée d’Iker Muniain à la 69e minute a donné un nouvel élan à l’Athletic. Le jeune feufollet basque se déplaçait assez facilement dans les derniers mètres, mais n’a finalement jamais réussi à être décisif. Benzema a eu l’opportunité d’y aller de son petit but, pendant que Cristiano Ronaldo semblait avant tout chercher son doublé. On notera l’expulsion de Varane (82e), sans conséquences, et le n°7 Madrilène a finalement pu marquer son deuxième but de la soirée (87e), qui lui permet de passer en tête des meilleurs buteurs de la Liga avec 21 réalisations. Elustondo a réduit le score de la tête en toute fin de match. Les Basques auront de quoi avoir des regrets, eux qui auraient pu marquer plus de buts en première période. Place maintenant à l’Europa League, où ils affronteront l’Olympique de Marseille. De son côté, le Real Madrid repasse temporairement devant l’Atlético et se positionne à un point du Barça, mettant la pression sur les Colchoneros et les Blaugranas.

Retrouvez le classement de la Liga ici.