Luka Jovic, assez peu en vue sur le terrain avec les Merengues cette saison, est dans de sales draps. Après l’annonce d’un cas positif de coronavirus dans ses rangs (un joueur de l’équipe de basketball), le Real Madrid avait mis tout le club en quatorzaine. Les joueurs de l’effectif avaient donc interdiction de quitter leur domicile, et devaient, comme pour la plupart des clubs, suivre un programme d’entraînement fourni par les préparateurs du staff de Zinedine Zidane. Sauf que l’attaquant serbe de la Casa Blanca a choisi de casser son isolement pour rentrer dans son pays.

Certains médias expliquent que c’était pour... fêter l’anniversaire de sa conjointe ! Un acte qui lui a valu de très nombreux reproches en Espagne mais aussi en Serbie où le président de la République y est allé de son commentaire. Depuis, le joueur s’est excusé, même s’il n’échappera pas à la sanction quand il rentrera à Madrid. Mais ça, Jovic est prêt à en assumer les conséquences comme il l’a fait savoir dans un entretien accordé au pays.

Luka Jovic ignorait les règles

« J’ai cassé mon isolement parce que je n’étais pas au courant des règles. Je sais que c’est difficile à croire, mais c’est vrai. Dans le pays d’où je viens (la Serbie), et même en Italie, n’importe quelle personne en quarantaine peut sortir, aller jeter ses poubelles une fois par jour, aller à la pharmacie ou dans un magasin. J’ai cru que ces règles étaient également appliquées ici (en Espagne) », a-t-il d’abord lancé au média serbe Objektiv, mettant donc son départ sur le dos d’une méconnaissance des mesures appliquées par le gouvernement espagnol.

« C’est de ma faute si je ne me suis pas assez renseigné, mais je crois que c’est important qu’on nous explique correctement les conditions d’isolement, surtout pour les gens qui viennent de l’étranger. Mon ignorance est de ne pas avoir su comment se comporter pendant une période d’isolement. Je suis prêt à assumer les conséquences de mes actions », a-t-il ajouté. Pas sûr que cela suffise à convaincre les Espagnols et les Serbes...