Un lifting XXL. Cet été, le FC Barcelone compte bien mettre un bon coup de bistouri à son effectif et faire peau neuve. Les pensionnaires du Camp Nou devraient donc multiplier les opérations d’envergure durant l’intersaison, quand le football pourra reprendre bien évidemment. Et pour changer son visage, les Catalans ont déjà ciblé les joueurs qu’ils souhaitent recruter. Comme l’été dernier, le club présidé par Josep Maria Bartomeu tentera de rapatrier Neymar. Il faudra convaincre toutefois le Paris Saint-Germain de lâcher sa star brésilienne.Pour cela, il faudra sortir un très gros chèque. Le Barça aimerait aussi greffer Lautaro Martinez à son effectif cinq étoiles. On parlait récemment d’un montant de 70 M€, avec Arturo Vidal et Nelson Semedo inclus dans la transaction. En proie à des difficultés financières, l’écurie espagnole, qui va aussi enregistrer des pertes importantes suite à l’épidémie de coronavirus, devra donc trouver des liquidités.

Pour cela, le FC Barcelone compte sur les ventes de plusieurs joueurs une fois que le prochain mercato aura ouvert ses portes. Récemment, la presse catalane avait indiqué que le Barça tablait sur 130 M€ de ventes afin de pouvoir avoir assez d’argent pour se lancer sur les dossiers Neymar et Lautaro Martinez. Parmi les éléments poussés vers la sortie, on retrouve Ivan Rakitic. C’était d’ailleurs déjà le cas l’été dernier. Mais le Croate avait tenu bon et était finalement resté. Cette fois-ci, la donne est différente puisqu’il sera en fin de contrat en juin 2021, soit dans pratiquement une année. Son départ est quasiment acté. Hier, Sport annonçait que le joueur devrait retourner au FC Séville, son ancien club. Mais pour quel prix ? Ce vendredi, le média barcelonais assure que les Blaugranas veulent récupérer au moins 20 M€ grâce à cette vente.

Le Barça pourrait récupérer environ 150M€

Comme lui, Samuel Umtiti ne sera pas retenu en cas de bonne offre. Sport assurait même lundi qu’il était à vendre. Une aubaine pour plusieurs clubs, à l’image de Manchester United ou d’Arsenal, régulièrement cités parmi ses prétendants. Sous contrat jusqu’en 2023, Big Sam ne partira pas pour autant à n’importe quel prix, lui qui est arrivé de l’Olympique Lyonnais en 2016 pour 25 M€. En Espagne, on a indiqué que le FC Barcelone avait fixé un montant compris entre 40 et 60 millions d’euros pour le champion du monde 2018. Également sacré avec les Bleus en Russie il y a deux ans, Ousmane Dembélé, lui aussi, vit des moments délicats en Catalogne. Si son talent est reconnu par tous, l’ancien joueur du Borussia Dortmund n’est pas parvenu à réellement s’imposer, lui qui enchaîne les blessures. Et début février, on a appris qu’il souffrait d’une rupture du tendon du biceps fémoral de la cuisse droite. Absent pour six mois, il devrait faire son retour durant le mois d’août. Une période durant laquelle le Barça pourra encore le faire partir, si le mercato est bien sûr maintenu.

Car comme l’a indiqué AS, le Barça veut se débarrasser de Dembélé. Si une vente paraît peu probable, le club catalan souhaiterait le prêter voire éventuellement l’inclure dans l’opération Neymar II. Philippe Coutinho, lui aussi, n’a pas convaincu les Blaugranas. Ces derniers ont décidé de le prêter au Bayern Munich cette saison. Mais les Allemands ne lèveront pas son option d’achat. L’ancien de Liverpool devrait donc faire son retour à Barcelone cet été. Mais là-bas, il est très clair que le Brésilien ne restera pas. On espère d’ailleurs limiter la casse avec le footballeur acheté 120 millions d’euros en 2018. Mundo Deportivo indiquait alors que son prix avait été revu à la baisse et que son club espérait le vendre pour 80-90 M€. Sport ajoute que l’option d’un nouveau prêt avec prise en charge des émoluments du joueur n’est pas écartée non plus. Ce qui ferait une opération de 30 millions d’euros. Récemment Chelsea s’était penché sur son cas. Avec Rakitic, Umtiti et Coutinho, sans compter Dembélé, le Barça pourrait récolter environ 150 millions d’euros ou plus grâce à son opération dégraissage dans le cas où les joueurs indésirables seraient vendus au prix fort. De quoi aider le club espagnol à peaufiner son lifting.