Cela ne fait même pas deux ans qu’il évolue en Espagne, mais Clément Lenglet (22 ans) est déjà considéré comme une bonne pioche pour les Nervionenses. Arrivé sur les bords du Guadalquivir durant l’hiver 2017 en provenance de l’AS Nancy, le défenseur français n’a pas mis bien longtemps pour s’imposer au sein de la charnière centrale sévillane. Une ascension qui lui a notamment permis de s’illustrer en Ligue des Champions. Et si Didier Deschamps ne l’a pas encore testé en équipe de France, plusieurs grands clubs européens semblent disposés à lui faire franchir un nouveau palier.

Annoncé dans le viseur du Real Madrid, le natif de Beauvais sait qu’il plaît également en Catalogne. En effet, à l’heure où Samuel Umtiti commençait à agacer le FC Barcelone avec ses prétentions salariales, les Blaugranas avaient déjà coché le nom de l’Andalou en guise de solution de repli en cas de mauvaise surprise avec l’ancien Lyonnais. Et si Umtiti a depuis calmé le jeu, l’intérêt pour Lenglet n’a pas vraiment faibli. C’est d’ailleurs ce qu’annonce Sport dans sa une du jour.

Le Barça ne veut pas que Lenglet prolonge

« Contact avec Lenglet ». On ne peut pas faire plus clair. Désireux de recruter l’ex-Nancéien, indépendamment du futur d’Umtiti, le Barça s’est activé dernièrement puisqu’il a contacté la société qui gère les intérêts de Lenglet afin de lui signifier son intérêt. Une marque d’affection qui se serait traduite par une demande bien spécifique. Les dirigeants catalans auraient en effet demandé au clan Lenglet de ne pas signer de nouveau contrat avec Séville afin de ne pas voir le montant de la clause libératoire s’envoler.

Actuellement lié à la formation andalouse jusqu’en 2021, Lenglet dispose d’une clause fixée à 30 M€. Un tarif largement abordable pour un Barça qui fait tout pour augmenter la clause d’Umtiti (60 M€), mais qui ne veut donc pas que Séville en fasse de même avec son joueur pour l’arracher à un prix défiant toute concurrence. Qui aura le dernier mot ? Toujours est-il que l’ascension du Français a de quoi donner quelques regrets à certains clubs de Ligue 1. Car il convient de rappeler que Lenglet n’a été recruté par Séville que pour 5 M€...