L’annonce du départ de Zinedine Zidane a provoqué un véritable séisme au Real Madrid. Si Florentino Perez a concédé volontiers que la décision de ZZ n’avait pas été du tout anticipé en interne, le président madrilène doit désormais s’activer pour dénicher le profil idoine capable de succéder au technicien français. Depuis l’éviction soudaine de Zidane, les dirigeants de la Casa Blanca ont jeté leur dévolu sur Mauricio Pochettino.

L’entraîneur de Tottenham aurait même reçu un coup de téléphone de Florentino Perez ces dernières heures, histoire d’établir un premier contact... Information loin d’être démentie par le coach argentin qui avait confié vendredi « quand le Real Madrid t’appelle, tu dois l’écouter ». L’ancien entraîneur de l’Espanyol Barcelone a donc écouté, et a bien pris soin de ménager les susceptibilités des uns et des autres en précisant qu’il était heureux à Londres et que le président Daniel Levy lui offrait des conditions idéales pour gérer son équipe.

Tottenham réclame une fortune au Real Madrid

Le parcours s’annonce donc semé d’embûches pour le Real dans ce dossier épineux. Car Pochettino, qui a prolongé jusqu’en 2023 avec le club londonien, ne possède pas de clause libératoire selon son propre aveu. Les Merengues devront donc convaincre le président des Spurs de laisser filer ce dernier. Et en affaires, Daniel Levy ne lâche rien, en témoigne les transferts de Gareth Bale et Luka Modric au Real. Ainsi, Florentino Perez avait dû se résoudre à débourser 101 millions d’euros pour Bale et 30 millions d’euros + 5 millions de bonus pour Modric.

Ce dimanche, le Times révèle ainsi que Levy a fixé ses conditions pour libérer son entraîneur cet été. Ainsi, si le Real Madrid insistait dans les prochaines heures, le club espagnol devra débourser plus de 48 millions d’euros pour parvenir à ses fins ! Une somme qui, si elle était versée, ferait de Mauricio Pochettino l’entraîneur le plus cher du monde. Suffisant pour tempérer les ardeurs madrilènes ? Affaire à suivre...