L’AS Monaco a vécu une semaine très difficile. En ce milieu de semaine, les Asémistes ont été éliminés de la Coupe de France à domicile en s’inclinant contre l’AS Saint-Étienne (0-1). Ce samedi soir, les hommes de Robert Moreno pensaient se refaire en se déplaçant chez l’un des relégables de notre championnat, le Nîmes Olympique. En ouvrant le score, Wissam Ben Yedder pensait avoir fait le plus dur, mais la suite de la rencontre a viré au cauchemar.

À la 32e minute, Tiémoué Bakayoko faisait une grosse faute sur Romain Philippoteaux. Dans un premier temps, l’arbitre de la rencontre, lui donnait un carton jaune. Mais après visionnage de l’assistance vidéo, M. Lesage sortait un carton rouge au milieu de terrain. Dans la foulée, Gelson Martins poussait à deux reprises l’homme en noir écopant à son tour d’un carton rouge. À 9 contre 11, l’ASM allait sombrer et finalement s’incliner sur le score de trois buts à un.

« Je suis très contrarié par l’utilisation de la vidéo »

« Il y en a marre, on se fait toujours baiser », criait Wissam Ben Yedder dans les couloirs à la pause avant d’être calmé par son coach Robert Moreno qui n’a, pour le moment, gagné aucun match en Ligue 1. « Je n’ai aucune critique à faire sur l’arbitrage. C’est très difficile d’être arbitre et ils veulent bien faire. Je suis fier de mes joueurs, on a fait ce qu’on avait préparé avant les deux expulsions, et on a bien défendu après. On a eu trois occasions alors que c’est très compliqué avec deux joueurs en moins », déclarait ainsi l’Espagnol en conférence de presse.

Le grand patron de l’ASM, Oleg Petrov, lui, était en revanche bien moins conciliant lorsqu’il s’est présenté en zone mixte devant les médias. « C’était un match très difficile, mais je suis très contrarié par l’utilisation de la vidéo. Je remarque que les décisions du VAR sont toujours contre Monaco. Il y a un doute sur l’action du premier but nîmois avec un tacle sur Henrichs et sur le carton rouge de Bakayoko. Ces deux décisions sont sujettes à question, mais je remarque encore une fois que les décisions sont contre Monaco, c’est le cas depuis le début de saison. Je ne sais pas pourquoi on est constamment pénalisés. Je veux que l’on soit traités de manière juste et équitable. Je ne conteste pas le VAR, il fait partie du jeu, je respecte les règles, mais il faut de l’équité. Je vais devoir en parler à la Ligue, je vais y réfléchir. Je n’ai pas parlé aux arbitres. J’ai trouvé l’état d’esprit de l’équipe remarquable après la pause », a ainsi lâché Petrov. Les Monégasques devront faire mieux, dans le jeu et surtout dans l’attitude s’ils veulent accrocher les places européennes en fin de saison. D’autant que l’ASM risque d’être privé de Martins pour quelque temps.