Avant la trêve internationale, les clubs de Ligue 1 s’affrontaient pour la 13e journée. Pour commencer cette nouvelle levée, l’OGC Nice (13e, 16 points) recevait les Girondins de Bordeaux (6es, 18 unités) à l’Allianz Riviera. Après avoir mis fin à une longue série de disette grâce à un succès le week-end dernier contre le Stade de Reims (2-0), les Aiglons voulaient enchaîner ce soir contre les Bordelais. Le club au scapulaire restait lui sur deux succès de rang, un en Coupe de la Ligue BKT contre Dijon (2-0), et l’autre face à Nantes en championnat (2-0). En cas de victoire, les deux équipes pouvaient d’ailleurs faire une bonne opération : l’OGCN pouvait passer 5e, alors que le FCGB pouvait s’emparer de la deuxième place. Côté niçois, Patrick Vieira optait pour un 4-4-2 avec Atal et Nsoki dans les couloirs. Dolberg prenait place devant. En face, Paulo Sousa gardait son 4-3-3 et Jovanovic remplaçait Pablo.

Devant leur public, les Aiglons prenaient cette rencontre par le bon bout. Rapidement, Ganago (2e) et Dolberg (7e) cherchaient à inquiéter Costil, mais ça ne donnait rien. Malgré tout, les Girondins tentaient également d’approcher la surface adverse, mais les offensives étaient moins nombreuses. Après un accrochage entre Ounas et Otavio, l’OGCN pensait d’ailleurs obtenir un penalty mais M. Hamel ne bronchait pas (15e). Mais après plusieurs minutes de jeu, les hommes de Patrick Vieira trouvaient enfin la faille. Côté droit, Atal s’appliquait et centrait vers le point de penalty où Lees-Melou, oublié par Mexer, plaçait tranquillement son coup de tête pour ouvrir le score (26e, 1-0). Les Aiglons, boostés par ce but, voulaient rapidement se mettre à l’abri. Suite à un rush d’Atal, Ounas trouvait parfaitement Dolberg dans la surface, mais le Danois butait sur Costil, sorti rapidement (29e).

Jimmy Briand offre un point à Bordeaux

Avec ce score de 1-0 à l’avantage des Aiglons, les Girondins n’arrivaient pas vraiment à répondre. Mais avant la pause, les joueurs de Paulo Sousa rentraient dans un temps fort. Benitez devait d’abord s’imposer sur une frappe de Tchouaméni (38e), avant de sortir une reprise de Briand (39e). Derrière, De Préville manquait sa tête (42e), tout comme Briand (44e). Au retour des vestiaires, les Girondins ne laissaient pas leurs adversaires respirer. La preuve avec cette faute de Nsoki dans la surface sur Kamano. M. Hamel désignait alors rapidement le point de penalty, et Briand transformait pour égaliser (49e, 1-1). Avec cette égalisation bordelaise, les Aiglons tremblaient un peu plus. Sur la pelouse, les Girondins montraient de meilleures choses que leurs adversaires. Alors que Patrick Vieira avait lancé Burner à la place de Ganago à la pause (Atal est passé ailier gauche), Paulo Sousa attendait l’heure de jeu pour apporter du sang neuf.

Après un petit numéro d’Atal et une frappe sortie par Costil (69e), le technicien du FCGB lançait Kalu à la place de Hwang (71e). Ce changement n’apportait rien, d’autant plus que les Aiglons reprenaient le dessus petit à petit. Les changements s’enchaînaient et les locaux poussaient pour arracher la victoire. Tout juste entré en jeu, Maolida voyait sa frappe être repoussée par Costil. Présent dans la surface, Atal retrouvait le ballon et manquait le cadre de la tête alors que le but était quasiment vide (81e). Le latéral algérien, auteur d’un bon match, réalisait un nouveau festival derrière mais trop gourmand, ce dernier perdait le ballon juste devant la surface (86e). Le score n’évoluait donc plus et les deux équipes se quittaient sur ce match nul (1-1). Avec le point pris, les Girondins de Bordeaux passent tout de même à la troisième place. Les Aiglons sont eux dixièmes de cette Ligue 1 en attendant les autres rencontres du week-end.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.