Source de revenus primordiale pour les clubs de Ligue 1, les droits TV augmenteront à partir de 2020 grâce à l’arrivée de Mediapro dans le paysage audiovisuel français. En attendant, les écuries du championnat de France savent déjà combien elles toucheront au titre de ces fameux droits TV pour la saison écoulée. L’Équipe s’est en effet procuré le document dévoilant leur répartition officielle.

Et sans surprise, c’est le champion en titre, le Paris SG, qui reçoit le plus gros chèque, avec 56,7 M€ empochés. Un montant en légère baisse en comparaison avec la saison passée (57,855 M€). Une diminution plutôt étonnante puisque les Parisiens avaient terminé deuxièmes, derrière l’AS Monaco. Le PSG devance en 2017/18 l’Olympique de Marseille. Les Phocéens, 4es au classement final, récoltent eux 51,659 M€.

L’OM au top niveau notoriété

C’est notamment au titre de leur notoriété sur les 5 derniers exercices, qui leur rapporte 23,1 M€ des 51,659 M€, que les Olympiens se classent à ce rang. À titre de comparaison, le PSG n’a perçu "que" 19,9 M€ concernant la notoriété. Troisième, l’Olympique Lyonnais émarge à 48,7 M€, tandis que le dauphin Monaco se classe 4e, avec 44,4 M€ reçus.

L’AS Saint-Étienne, 7e au classement sportif, se place 5e dans cette répartition des droits TV. Une belle position obtenue notamment grâce aux performances sportives des Verts entre 2012 et 2017, période sur laquelle les Stéphanois sont 3es derrière le PSG et l’OL sur le plan des performances sportives pures. En queue de classement, Troyes et Angers pourront se consoler avec des chèques respectifs de 16,1 M€ et 15,7 M€.

Le tableau de répartition complet des droits TV pour la saison 2017/18 :

Paris SG - 56,7 M€
Olympique de Marseille - 51,7 M€
Olympique Lyonnais - 48,7 M€
AS Monaco - 44,4 M€
AS Saint-Etienne - 38,7 M€
Girondins de Bordeaux - 35,3 M€
Stade Rennais - 31,1 M€
OGC Nice - 29,7 M€
Lille - 26,5 M€
Montpellier - 24,7 M€
FC Nantes - 24,2 M€
En Avant Guingamp - 21,5 M€
Dijon - 20,4 M€
Toulouse - 20,2 M€
SCO Angers - 19,6 M€
Stade Malherbe de Caen - 19,2 M€
Amiens - 18,8 M€
Strasbourg - 17,9 M€
FC Metz - 16,1 M€
Troyes - 15,7 M€