Ce samedi soir, l’OGC Nice a bien mieux conclu son année qu’elle ne l’avait débuté en l’emportant à domicile face à Toulouse, bon dernier de Ligue 1. En effet, les Aiglons se sont facilement imposés sur le score de trois buts à zéro et n’ont concédé que peu d’occasions. Avec cette probante victoire devant son public, l’OGCN se replace à la dixième position de Ligue 1 à seulement six points (avant la rencontre en retard de Rennes) du troisième de notre championnat.

Pourtant, l’entraîneur du club azuréen, Patrick Vieira, est loin, très loin, d’être satisfait de ses ouailles. « C’est un bilan mitigé. Je trouve la première partie assez insuffisante. Le match de ce soir ( hier, ndlr) est très intéressant dans le contenu, mais on n’a pas été constants. Il y a eu beaucoup de regrets », a expliqué l’entraîneur français qui ne compte pas laisser sa place et qui a vu la place vacante du côté d’Arsenal lui passer sous le nez puisqu’elle a été prise par Mikel Arteta.

Patrick Vieira prévient ses joueurs

Mais surtout, ses joueurs devraient se méfier. Il en a gros sur la patate visiblement et cela pourrait faire des dégâts. « Il y a des joueurs qui peuvent s’inquiéter et qui n’auront pas beaucoup de temps de jeu lors de la deuxième moitié de saison s’ils ne sont pas plus positifs et s’ils ne pensent pas au collectif avant de penser à eux », a-t-il poursuivi et conclu sans que l’on sache vraiment le(s)quel(s) de ses joueurs il visait réellement avec cette déclaration.

Rachetés pendant le mercato estival par la première fortune britannique, Jim Ratcliffe, le grand patron d’INEOS, les Aiglons seront-ils actifs cet hiver ? Cela est probable d’autant que Julien Fournier et Jean-Pierre Rivère, revenu au bercail après être partis quelques mois, ont pris l’habitude de bien travailler sur les mercatos. Patrick Vieira aura-t-il des choses à demander pour venir garnir son effectif ? Cela reste une possibilité et maintenant, Nice a les moyens.