L’été dernier, l’OGC Nice était racheté par le milliardaire Jim Ratcliffe, grand patron d’INEOS, une compagnie privée du secteur de la chimie basée à Londres. Par conséquent, les amoureux des Aiglons ont commencé à rêver. Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier étaient rappelés au bercail, Patrick Vieira confirmé dans ses fonctions d’entraîneurs et de belles recrues arrivaient (Alexis Claude-Maurice, Adam Ounas et le Danois Kasper Dolberg, notamment).

Mais, finalement, ils ont attendu longtemps avant que les nouveaux fassent vraiment des étincelles. Alexis Claude-Maurice, l’ancien Lorientais, était intermittent, Adam Ounas aussi quand il n’était pas blessé et Kasper Dolberg semblait continuer dans sa dynamique de fin de parcours à l’Ajax en errant, sur le rectangle vert, comme une âme en peine. Mais aujourd’hui, et après leur victoire dans le derby contre l’AS Monaco (2-1), les Aiglons se sont replacés au classement actuel 6e à égalité avec Reims (5e).

« On sait qu’il n’a pas besoin de 50 ballons »

Quand on regarde plus près les statistiques, Kasper Dolberg, qui a donc marqué un doublé ce samedi soir, a déjà inscrit onze réalisations, dont six, depuis le mois de janvier avec deux doublés (un contre l’OL et un contre l’ASM). On est en train de retrouver le Dolberg vif, inspiré et technique que les Rhodaniens avaient rencontré en demi-finale de la Ligue Europa en 2017. Inutile de dire donc que ses coéquipiers du club de la Côte d’Azur sont ravis.

« Il le mérite, parce qu’il travaille comme un fou. Il ne touche pas beaucoup de ballons sur certains matches. Là, il est récompensé. On sait qu’il n’a pas besoin de 50 ballons dans la surface pour la mettre au fond. Il l’a prouvé encore une fois, félicitations à lui. C’est un tueur, il est froid. Quand il marque, il est froid. Quand il joue, il est froid. Il est plein de sang-froid et, à son âge, être capable d’avoir cette qualité... Il n’y a pas beaucoup d’attaquants dans le monde qui le peuvent. On est content de l’avoir avec nous », a lâché Malang Sarr en zone mixte ce samedi soir.

« C’est très bien de l’avoir avec nous »

Mais il n’est pas le seul puisqu’Alexis Claude-Maurice, autre recrue estivale comme lui, semble extrêmement content d’évoluer à ses côtés sur le front de l’attaque au regard de ses qualités : « c’est un très grand attaquant. Sur les centres, ce n’est pas la première fois qu’il marque comme ça. Il arrive toujours à se démarquer. Il a une très grande faculté pour ça. Peu d’attaquants en France ont cette faculté-là. C’est très bien de l’avoir avec nous ».

Son entraîneur, Patrick Vieira, lui, reste fidèle à lui-même en tempérant tout cela. « Le doublé est dû au collectif. Kasper (Dolberg) est un joueur qui est toujours en mouvement et qui arrive à anticiper énormément de choses. Il a beaucoup souffert sur la première période, car il était un peu isolé. Mais il marque deux buts importants pour nous », a lâché le champion du Monde 1998 en conférence de presse. Les Aiglons auront bien besoin de lui pour accrocher une des places qualificatives pour l’Europe (la cinquième et la sixième le seront si le PSG remporte les deux coupes nationales).