18 mars dernier. Après une victoire dans les derniers instants de l’Olympique Lyonnais sur la pelouse de l’Olympique de Marseille (3-2), les esprits s’échauffent entre les acteurs, notamment entre Adil Rami et Marcelo, sanctionnés par la suite. Des images dont tout le monde se souvient. Six mois plus tard, les deux formations se retrouvaient pour le choc de la 6e journée de Ligue 1. Pour ce premier Olympico depuis cette rencontre tendue de la saison passée, l’OL était en confiance après sa victoire contre Manchester City (2-1) en Ligue des Champions, à l’inverse de l’OM qui restait sur une défaite face à l’Eintracht Francfort en Ligue Europa (1-2). Côté lyonnais, Bruno Genesio conservait son 4-2-3-1 en apportant deux changements : les titularisations de Dubois et Traoré à la place de Rafael et Cornet. En face, Rudi Garcia optait pour le même schéma tactique avec Caleta-Car aux côtés de Gustavo pour pallier l’absence de Rami, blessé. La rencontre démarrait rapidement et Traoré réalisait une première percée pour obtenir un corner. Fekir butait ensuite sur Sakaï (2e). Les Phocéens rentraient ensuite dans leur match et enchaînaient les assauts.

Après une première intervention sur un centre-tir de Sakaï (6e), Lopes s’imposait devant Payet, dans un angle fermé, pour repousser le centre du capitaine olympien en corner (15e). La première réelle occasion était toujours attendue et la tentative de loin d’Amavi passait à côté (19e). Et après un corner dangereux où Ocampos frôlait le ballon au point de penalty (26e), l’OL ouvrait la marque. Après un mouvement devant la surface, Aouar profitait d’une mauvaise anticipation de Luiz Gustavo pour prendre le ballon, effacer Caleta-Car et tromper la vigilance de Pelé (28e, 1-0). Les Gones étaient ensuite proches du break mais Depay réalisait un incroyable manqué... Après une mauvaise passe de Sanson, Ndombele servait Fekir qui décalait le Néerlandais devant le but mais ce dernier ne trouvait pas le cadre (37e). Fatal, puisque l’OM égalisait sur l’action suivante. Après une perte de balle de Diop, Mitroglou donnait le cuir à Payet qui décalait Thauvin dont la frappe de l’intérieur du pied terminait dans le petit filet opposé (39e, 1-1). Après des tentatives d’Ocampos (43e) et Sanson (45e+1), les deux équipes regagnaient les vestiaires.

Caleta-Car voit rouge

Au retour des vestiaires, la rencontre s’emballait rapidement. Après une opportunité pour Diop (47e), les Gones repassaient devant au tableau d’affichage. Sur une magnifique transversale de Ndombele, Traoré fixait Amavi, rentrait dans la surface et plaçait une frappe à ras de terre dans le petit filet opposé de Pelé, complètement battu (51e, 2-1). Les visiteurs ne se laissaient pas abattre et réagissaient par l’intermédiaire d’Ocampos. Thauvin s’amusait avec un double-contact avant de servir l’Argentin au point de penalty dont la tentative en première intention fuyait de peu le cadre (55e). Fekir tentait à son tour sa chance mais Pelé s’imposait (57e). Avant d’être battu une nouvelle fois. Quelques instants après l’entrée en jeu de Dembélé à la place de Depay, Traoré y allait de son doublé. Auteur d’un bon travail dans le couloir droit, le Burkinabé s’appuyait sur son capitaine Fekir avant d’ajuster Pelé d’une frappe déviée par Luiz Gustavo (63e, 3-1). Rudi Garcia décidait ensuite d’agir en lançant Germain et Kamara pour faire sortir Mitroglou et Ocampos (64e).

Mais les changements opérés par Rudi Garcia ne changeaient pas grand-chose sur la pelouse. Après un rush en solitaire de Fekir (71e), M. Turpin accordait un penalty à l’OL. Appelé par les arbitres de la VAR, l’arbitre de la partie sanctionnait une faute de Strootman sur Traoré. En tant que capitaine, Fekir se présentait face à Pelé et prenait à contre-pied le portier phocéen avec l’aide du poteau (74e, 4-1). N’Jie remplaçait ensuite Strootman (76e) alors que Bruno Genesio continuait son turnover. Après un tir de Dembélé côté lyonnais (80e), N’Jie réduisait justement l’écart avec une frappe enroulée qui rentrait avec l’aide du poteau (82e, 4-2). Titulaire en l’absence de Rami, Caleta-Car était ensuite expulsé par M. Turpin pour un tacle dangereux sur Traoré, en tant que dernier défenseur (83e). Buteur quelques instants auparavant, N’Jie laissait ensuite les Phocéens à 9 pour une blessure aux adducteurs. Au final, l’OL s’imposait donc 4-2 pour revenir à hauteur de l’OM avec dix points.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.

L’homme du match : Traoré (8,5) : il a été le meilleur Lyonnais ce soir. Il s’est illustré dès la 1er minute. Il est parti dans la profondeur et a obtenu un corner. Il s’est investi défensivement en donnant de sa personne et en contrant des centres marseillais. Sur l’ouverture du score de son équipe, il a servi de point d’ancrage à Ndombélé pour faire un joli une-deux et permettre à Aouar de trouver le chemin des filets. Il a également provoqué un bon coup franc à la 35e minute situé légèrement à droite et à une vingtaine de mètres de la cage de Pelé. Mais Fekir n’est pas parvenu à le transformer. Il a concrétisé sa bonne première mi-temps par un but à la 51e minute. Après une ouverture de Ndombélé, sa frappe croisée pied gauche n’a laissé aucune chance à Pelé. Il a trouvé le chemin des filets une deuxième fois à la 60e minute. Et a ensuite provoqué un penalty à la 72e minute qui a permis à Fekir de marquer. Il a également était l’auteur d’un excellent débordement qui a obligé Caleta-Car à le tacler et à écoper d’un carton rouge (83e).

Olympique Lyonnais

- Lopes (6) : il n’a pas été fautif sur le but de Thauvin ni sur celui de N’Jie. Il a fait de bonnes interventions lorsqu’il s’est couché sur un centre de Sakai à la 6e minute pour envoyer le ballon en corner et éviter le danger. Un peu plus tard dans le match, il en a un peu rajouté quand Payet lui a marché sur la main à la 15e minute, mais dans l’ensemble il a tenu son rang.

- Dubois (6) : il a été très propre dans ses couvertures. Il a résisté aux assauts d’Amavi dans son couloir droit. Offensivement, il a fait des montées intéressantes et a offert de bons ballons à Traoré. En deuxième mi-temps, il s’est bien projeté vers l’avant et a délivré un bon centre à Fekir (46e).

- Marcelo (5) : il a été quasiment invisible en première mi-temps. Le défenseur central a été beaucoup plus discret que son alter ego Denayer. Il n’a touché que 24 ballons en première mi-temps, le deuxième plus petit total derrière Diop côté lyonnais. En deuxième mi-temps, il s’est fait effacer par N’Jie sur le deuxième but marseillais à la 82e minute.

- Denayer (6) : en défense centrale, il a rassuré ses coéquipiers et transmis de bons ballons. Sur le but de Thauvin, il n’a pas pu s’interposer sur la frappe du Marseillais qui a marqué son sixième but en six matchs. Sur l’ensemble du match, il a été propre dans ses transmissions de balle en réussissant 90% de ses passes.

- Mendy (5,5) : il a été propre techniquement. Il a réussi 88% de ses passes en première mi-temps. Au total, il a perdu 10 ballons dans ce match sur 57 joués. Le latéral gauche n’a pas offert beaucoup de solutions offensives à ses coéquipiers, mais il n’a pas été mauvais dans ses interventions défensives. Le but de Thauvin est tout de même venu de son couloir.

- Diop (4,5) : en début de match, il a été très discret et a perdu des ballons en première période. Il a fait une très grosse erreur sur le but de Thauvin. Il a perdu un ballon dans l’axe ce qui a profité à Payet. En effet, le milieu offensif marseillais a pu délivrer une passe décisive à Thauvin (39e). Il a été remplacé par Tousart à la 75e minute qui n’a pas été très remarqué.

- Ndombele (7) : sur l’ouverture du score lyonnaise d’Aouar, il a délivré une passe décisive après un très bon une-deux avec Traoré. En deuxième mi-temps, il s’est à nouveau montré décisif en offrant une nouvelle passe décisive sur le but de Traoré à la 52e minute. Il a donc rendu une très bonne copie dans ce match.

- Traoré : voir ci-dessus

- Fekir (6,5) : en tout début de match, il a tenté sa chance, mais sa frappe a été contrée par un défenseur marseillais. A la 35e minute, il a pris ses responsabilités et a tiré un coup franc provoqué par Traoré, mais sa frappe est passé assez loin de la cage marseillaise. Au retour des vestiaires, il a tenté une remise sur un centre de Dubois, mais cette dernière n’a rien donné. Il a finalement marqué sur penalty à la 74e minute grâce à une faute provoquée par Traoré. Il a été remplacé par Terrier à la 88e minute qui n’a pas eu le temps de s’illustrer.

- Aouar (6,5) : en début de match, il a parfois été imprécis dans ses transmissions de ballons. Mais l’ailier gauche s’est racheté de la meilleure des manières en marquant à la 28e minute. Après avoir crocheté Caleta-Car, il a trouvé le chemin des filets. Ce but a permis à Lyon de prendre les devants dans cette rencontre.

- Depay (4) : il a été la seule ombre au tableau de cette soirée pour les Lyonnais. A la 9e minute, il a tiré un coup franc sur le côté gauche qui n’a rien donné et a fini dans les gants de Pelé. Il a manqué de combativité dans son pressing et s’est parfois montré résigné. Son attitude a été très nonchalante. Ce mauvais comportement s’est traduit par un manqué incroyable. En effet, à la 36e minute, Fekir lui a glissé le ballon dans la surface de réparation et seul face au gardien, sa frappe a fini loin du cadre. Il a tout de même eu un sursaut de motivation avant la fin de la première mi-temps lorsqu’il s’est arraché pour sauver un ballon qui allait sortir. Il a été remplacé par Dembélé à la 60e minute qui a fait une entrée remarquée. Son envie sur le terrain a tranché avec celle de Depay même s’il a été un peu imprécis.

Olympique de Marseille

- Pelé (3,5) : cinq tirs cadrés par les Gones, quatre buts encaissés. Le gardien marseillais a connu une triste soirée au Groupama Stadium. Après le premier but d’Aouar (18e), Yohann Pelé n’a rien pu faire sur une frappe de Traoré et une nouvelle tentative de ce dernier déviée par Luiz Gustavo (60e). Et sur le penalty de Fekir, le portier de 31 ans est parti du mauvais côté.

- Sakai (5) : beaucoup des buts de l’Olympique Lyonnais sont venus de l’autre côté et donc le couloir d’Amavi. La raison ? L’international japonais a plutôt bien rempli sa mission. Il a d’abord détourné du dos une tentative de Fekir (2e), avant de réaliser un débordement pour obtenir un corner (7e). Le défenseur de 28 ans a ensuite coupé une relance rapide de Lopes vers Memphis (18e), avant d’intervenir intervention sur contre-attaque ou un centre de Dembélé (70e).

- Caleta-Car (3) : une nouvelle fois titulaire en Ligue 1 après son match contre Nîmes, le défenseur croate remplaçait un Rami blessé dans la charnière centrale. Mais ce dernier n’a pas du tout rempli sa mission. Malgré quelques interventions importantes pour son équipe (21e, 44e, 45e), la nouvelle recrue phocéenne a connu une deuxième période compliquée, qui s’est terminée avec ce carton rouge pour un tacle sur Traoré (83e). Un match à oublier très vite.

- Luiz Gustavo (3,5) : impérial dimanche dernier contre l’En Avant de Guingamp, l’international brésilien n’a pas réalisé la même prestation ce dimanche face à l’OL. Après une intervention décisive de Gustavo sur un centre de Traoré (1ère), le joueur de 31 ans a plombé son équipe avec une mauvaise intervention devant sa surface sur le premier but lyonnais d’Aouar (28e). Luiz Gustavo ne s’est ensuite pas rattrapé, manquant notamment de justesse, que ce soit dans ses interventions ou ses relances.

- Amavi (3) : très actif dans son couloir, comme souvent, le latéral marseillais a bien débuté sa rencontre avec une première montée intéressante (10e), une tentative lointaine (19e) ou encore un autre débordement pour centrer (23e). Mais Jordan Amavi a encore laissé des espaces derrière lui, pour le plus grand bonheur de Traoré, auteur de deux buts (51e, 60e). Dommage après plusieurs interventions importantes juste avant (44e, 48e, 51e)... Mais le joueur marseillais n’a pas retenu la leçon et a encore laissé Caleta-Car seul face à Taroré, expulsé pour un tacle dangereux (83e).

- Sanson (4) : le milieu marseillais a eu du mal à se mettre dedans, réalisant pour commencer une mauvaise passe pour Payet dans l’entrejeu (3e). Disponible entre les lignes pour faire la transition, il a tenté de remonter le ballon ou de trouver ses coéquipiers dans de bonnes conditions. Auteur d’une grosse perte de balle qui amène le raté de Depay (37e), Morgan Sanson s’est ensuite rattrapé avec une superbe volée contrée par son coéquipier Mitroglou (42e), avant de retenter sa chance de loin (45e+1). Mais avec Strootman à ses côtés, le joueur de 25 ans a souvent été pris par les milieux adverses.

- Strootman (2,5) : auteur notamment d’un grand match contre l’AS Monaco, sa première apparition sous le maillot phocéen, le milieu néerlandais a connu ses premiers problèmes aujourd’hui. D’abord bien dans son match avec une intervention décisive dans la surface sur un centre de Traoré (17e), ou encore un duel remporté face à Fekir dans le couloir (22e), l’ancien joueur de l’AS Roma a perdu le fil. D’abord en écopant d’un carton pour avoir ceinturé Traoré (35e), ensuite en réalisant une faute dans la surface sur Traoré qui a amené le but de Fekir sur penalty (74e)... Un premier Olympico difficile donc pour Kevin Strootman qui a cédé sa place à N’Jie (76e). L’ailier camerounais a réalisé une belle rentrée en trouvant la faille rapidement (82e), avant de devoir laisser ses coéquipiers pour une blessure aux adducteurs.

- Thauvin (5) : le meilleur buteur de la Ligue 1 a encore frappé. Bien servi par Payet suite à une récupération de Mitroglou devant Diop, le champion du Monde a ajusté Lopes d’un intérieur du pied imparable (39e). En dehors de ce but, l’ailier de 25 ans a provoqué Ndombele pour obtenir un bon coup franc plein axe (4e) ou a réalisé un superbe double-contact pour servir Ocampos sur un plateau (55e). Dans son couloir, Florian Thauvin a donc beaucoup bougé.

- Payet (4,5) : le capitaine de l’OM s’est beaucoup montré sur la pelouse lyonnaise. En tant que numéro 10, le milieu français a souvent décroché pour venir chercher le ballon et le distribuer. Il a d’abord trop tergiversé dans la surface devant Lopes (15e), avant d’enchaîner les centres et de décaler Thauvin pour l’égalisation (39e). Le numéro 10 olympien a ensuite tenté sa chance sans inquiéter Lopes (48e). Dimitri Payet s’est donc montré disponible mais n’a pas eu le même rendement que dans les autres rencontres.

- Ocampos (3) : déjà auteur de prestations inquiétantes en ce début de saison, l’ailier argentin a traversé cette partie au Groupama Stadium. Après avoir raté de peu le ballon sur un corner côté gauche pour tenter sa chance (26e), il a cependant créé le danger avec une belle demi-volée stoppée par Lopes (42e). Mais Lucas Ocampos a manqué une grosse occasion avec une frappe à côté alors qu’il était seul au point de penalty (55e). Un fait de jeu qui aurait pu relancer l’OM. Remplacé par Kamara (64e), qui a contré une frappe flottante de Fekir (71e).

- Mitroglou (3,5) : encore une fois titulaire en Ligue 1 à la pointe de l’attaque marseillaise, l’attaquant grec a connu une rencontre très difficile. Après plusieurs minutes traversées, le joueur de 30 ans a notamment mal négocié une contre-attaque (38e), avant de se rattraper juste derrière en profitant de l’erreur de Diop qui se termine sur l’égalisation de Thauvin (39e). Au retour des vestiaires, Kostas Mitroglou n’a rien montré et a laissé sa place à Germain (64e), invisible pendant un peu plus de vingt minutes.