Tout allait bien. Jusqu’à ce qu’André Villas-Boas expose devant la presse une situation qui l’agace considérablement. L’arrivée d’un nouveau membre dans l’organigramme, destiné à vendre des joueurs, a poussé l’entraîneur portugais à se lâcher en conférence de presse mercredi, opposant clairement les aspects sportifs et financiers de la saison olympienne. Forcément, cette sortie a chamboulé le club phocéen, qui vivait une période sereine grâce aux bons résultats de l’équipe.

Une réunion a été initiée par le président Jacques-Henri Eyraud avec son entraîneur pour aplanir les différends nés de la nomination de Paul Aldridge, avant le départ pour la Normandie et la rencontre de Coupe de France ce soir face à Granville. Une chose est certaine, Villas-Boas bénéficie du soutien total de ses joueurs, tous sous le charme de son discours. Déjà parce que Villas-Boas a mis en avant leur bon travail et milité pour une récompense. Ensuite parce qu’ils sont convaincus de son honnêteté, ce qui n’était pas forcément le cas avec l’entraîneur précédent.

AVB planifie son départ l’été prochain

Devant les joueurs avant le début de l’entraînement, il a répété ce qu’il avait expliqué face aux journalistes. Notamment qu’il partirait en cas de départ d’Andoni Zubizarreta. Ce qui pourrait être perçu comme une trahison dans certains cas. Ce n’est pas le cas à l’OM, où les joueurs soutiennent totalement leur entraîneur. Ils sont en revanche plus circonspects sur le président Jacques-Henri Eyraud dont la prise de distance ces dernières semaines interpelle.

Cependant, si les joueurs sont à fond derrière Villas-Boas et si ce dernier n’a aucune intention de quitter le navire marseillais en pleine saison comme nous l’avons révélé hier, il faudra se méfier de l’été prochain. Car selon les informations du Parisien, l’entraîneur portugais s’est déjà fait son opinion et souhaite quitter le club. Et ce indépendamment de l’arrivée de Paul Aldridge et de son futur impact. Le problème semble donc juste reporté...