Le mercato de l’Olympique de Marseille a été plutôt intense. Dans ces derniers jours de marché estival, il y a eu du mouvement, avec le départ de Luiz Gustavo à Fenerbahçe, et l’arrivée de Valentin Rongier sous forme de joker. Le Nantais vient remplacer - numériquement - le Brésilien. Mais si on se fie aux déclarations de Kevin Strootman au média néerlandais VTBL, le mercato aurait pu être encore plus mouvementé dans l’entrejeu marseillais.

« En fin de compte, des offres sont arrivées, mais elles n’étaient pas bonnes pour le club. Puis, j’ai parlé à l’entraîneur qui m’a dit qu’il voulait que je reste. Certaines choses bougeaient en Italie. La Roma ? Aussi, oui. Mais Marseille n’a pas trouvé l’offre intéressante ou suffisante », a expliqué dans des propos rapportés par Football Club de Marseille celui qui avait poussé un petit coup de gueule en début de mercato, confiant que la direction de l’OM lui avait demandé de partir.

« Quand votre président dit quelque chose comme ça, ça ne fait pas du bien »

« Si votre club dit que vous n’êtes plus le bienvenu et que votre ancienne équipe arrive, vous y pensez certainement. Mais il ne s’est rien passé. Il y a un an, j’ai signé pour cinq saisons à Marseille. Quand votre président dit quelque chose comme ça, ça ne fait pas du bien. Vous préférez vous entendre dire que vous êtes important et que tout le monde veut que vous restiez. Ce n’était pas le cas, c’était l’inverse. Cependant, j’avais toujours un contrat de quatre ans et je n’avais pas l’impression de devoir partir », a-t-il ajouté.

La saison a en tout cas plutôt bien démarré pour le milieu de terrain néerlandais, qui retrouve des couleurs depuis l’arrivée d’André Villas-Boas sur le banc de touche du Vélodrome. Le tacticien portugais en a effectivement fait un membre important de son 4-3-3, et l’ancien de l’AS Roma, qui a disputé les quatre matchs de Ligue 1, dont trois en tant que titulaire, fait la loi dans l’entrejeu devant sa défense.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10