La saison de l’Olympique de Marseille a ressemblé à un long chemin de croix. Irréguliers, les Phocéens ne participeront pas à la moindre compétition européenne. Un échec en partie dû à ses leaders qui sont totalement passés à côté. Outre Luiz Gustavo, Dimitri Payet ou encore Adil Rami, Steve Mandanda a été criblé de critiques. Le gardien français qui sortait pourtant d’un sacre mondial a multiplié les prestations décevantes et a encaissé 52 buts en 37 matches. Une situation inhabituelle pour le natif de Kinshasa qui a notamment été sacré cinq fois meilleur gardien du championnat. Interrogé par le Canal Football Club sur Canal +, il a fait le point sur sa saison délicate.

« Physiquement, je vais bien. Après c’est sur que mentalement c’est un peu plus compliqué. On a déjà une saison compliquée sur le plan collectif et personnel. Donc on a hâte que ça se termine. Sur un plan perso, ça a été difficile du début à la fin. Premier match, je me blesse, ensuite on essaye de revenir comme on peut, mais il n’y a rien qui allait. Donc forcément si tous individuellement on n’est pas performant, collectivement on ne va pas s’en sortir. » Régulièrement critiqué par les supporters phocéens, Steve Mandanda a reconnu avoir montré un niveau inhabituel : « ils ont raison et je suis d’accord avec eux. Sur mes 11 saisons à l’OM, je pense que c’est la première où je passe complètement à travers. Où je ne suis pas performant, pas décisif. On peut le dire. »

Steve Mandanda est revanchard

Avec son statut d’ancien et de taulier du vestiaire, il n’a pas réussi à prendre ses responsabilités. Une erreur qu’il a totalement assumée : « bien sûr. Pour ma part j’ai ce devoir d’exemplarité. Forcément quand on n’est pas performant, c’est encore plus difficile. C’est difficile de prendre la parole parce qu’à partir du moment où tu n’es pas performant et que tu n’es pas exemplaire, c’est difficile d’être écouté. Je vais peut-être moins prendre la parole, car je sais que je ne suis pas irréprochable. C’est un cercle vicieux parce qu’on a envie de se concentrer un peu plus sur ses performances et sur soit alors forcément on parle un peu moins et puis ça fait effet boule de neige et on se retrouve avec un peu moins de leaders, car encore une fois, on était pas mal dans cette situation. »

Conscient d’avoir déçu son monde à Marseille, Steve Mandanda ne se lamente pas pour autant et espère inverser la donne auprès des supporters : « Dans le foot, on oublie vite, c’est le moment présent. Sur cette saison, je n’ai pas fait ce qu’il fallait pour garder ce respect-là. Mais encore une fois, je l’ai peut-être perdu, mais je sais que je peux et que je vais le récupérer, car il n’y a que les performances qui comptent. Je n’ai pas envie de laisser cette image-là. » Il a enfin exprimé le souhait de rester l’année prochaine pour se rattraper de cette saison difficile : « je ne sais pas ce que comptent faire les dirigeants, mais je ne veux pas partir comme ça, ce n’est pas du tout mon intention. Même si dans le football, il y a beaucoup de surprises. »

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10