À quatre journées de la fin du championnat, Thomas Meunier compte 17 titularisations avec le Paris Saint-Germain. Encore une et il égalisera son plus grand total de matches débutés avec le club de la capitale depuis son arrivée en 2016. Et pourtant, l’international belge ne vit pas une saison épanouissante au PSG. Blessé et indisponible à plusieurs reprises cette saison (il n’était pas dans le groupe contre Monaco en raison d’une micro-déchirure à l’ischio gauche), l’international belge a aussi parfois semblé ne pas faire partie des plans de Thomas Tuchel, qui a souvent privilégié Thilo Kehrer au poste d’arrière droit, et qui a aussi utilisé Dani Alves et Colin Dagba à ce poste.

Dans un entretien accordé au journal belge L’Avenir, Meunier a concédé vivre une saison mitigée mais a tenu à défendre son bilan. « C’est vrai, j’ai vécu une saison en dents de scie, mais un titre reste un titre et j’en suis très heureux. Vous savez, même si je n’ai pris part qu’à quatre ou cinq matches en 2019, mes stats, offensives et défensives, sont parmi les meilleures au sein de l’arrière-garde parisienne. Avec celles de Bernat. (…) Relégué sur le banc ? J’ai mes explications, mais je n’ai pas envie de m’étendre là-dessus. Il faut relativiser. Il y en a qui vivent des saisons bien plus compliquées. Il me reste un an de contrat ici, à quoi cela me servirait-il de faire des histoires ? »

Pour Meunier, le message est limpide

Âgé de 27 ans, Meunier ne veut pas faire de polémiques quant à son utilisation cette saison par Thomas Tuchel. Mais il sent bien que quelque chose s’est rompu et qu’il n’incarne pas forcément l’avenir aux yeux de la direction francilienne. À un an de la fin de son contrat, il semble résigné quant à son futur au PSG. « Avec la direction, les discussions traînent un peu. Je peux comprendre, vu les échéances de l’équipe, que mon cas personnel ait été mis au frigo, mais vu que rien n’a bougé jusqu’ici, le message m’a l’air assez clair. Ça m’embêterait un peu que ça se termine comme ça, sans avoir eu l’occasion de finir en beauté. »

Alors que le PSG négocie avec Dani Alves pour une prolongation de contrat, il fait traîner le cas Meunier, ce qui ne l’incite pas à l’optimisme. Pas forcément un problème pour le latéral droit, qui dispose de propositions en Angleterre. « Oui, mais pas seulement. Cela vient d’un peu partout. Même de la Chine ou du Moyen-Orient », a-t-il reconnu, même s’il préfère bien sûr découvrir la Premier League (où il est fan de Manchester United). « Je ne l’ai jamais caché. » Le Belge pourrait donc bientôt traverser la Manche si le PSG continue de faire traîner son dossier...