Depuis Bouba Kamara, rarement un jeune formé au club n’a suscité autant d’attentes à l’OM. Il faut dire que le jeune Isaac Lihadji (17 ans) a tout pour devenir l’un des chouchous de l’Orange Vélodrome. Natif de la ville, ce milieu offensif a du feu dans les jambes et sa capacité à dribbler et à éliminer ses adversaires impressionne depuis longtemps chez les jeunes à l’OM. Les scouts des plus grands clubs européens (Barça, Real Madrid, Atletico Madrid, Bayern Munich) n’ont pas tardé à déceler un potentiel énorme chez le Minot. Un potentiel qu’il a pu mettre en application lors de l’Euro U17 en Irlande avec les Bleuets puisqu’il avait disputé les 4 rencontres disputées par la France.

Un potentiel que l’OM a détecté aussi, mais qui ne se manifeste pas vraiment dans les faits. En fin de contrat aspirant en juin 2020, Isaac Lihadji n’a pas reçu l’once d’une proposition d’un premier contrat pro de la part du club phocéen. Dans le même temps, de nombreux jeunes du centre de formation (Alexandre Phliponneau, Wesley Aké, Ahmadou Dia notamment) ont déjà paraphé un premier contrat professionnel. Dès lors, la stratégie de l’OM au sujet de sa pépite interroge, à commencer par l’attitude d’ Andoni Zubizarreta qui se mure dans le silence sur ce dossier épineux.

André Villas-Boas apprécie son profil

Car dans le même temps, le feu follet marseillais est mis en avant par le club phocéen et a déjà conquis André Villas-Boas comme nous l’a confié une source interne du club. Un geste technique à l’entraînement publié sur le compte Twitter officiel de l’OM, 45 minutes de bon niveau disputées face au U23 de Stoke City, durant lesquelles il a pu montrer aux supporters toute l’étendue de son talent notamment en un contre un, les signaux envoyés par Marseille sont positifs, mais ne suffisent pas à rassurer les supporters qui craignent un départ prématuré de l’international U17 tricolore. AVB, qui a déclaré qu’il allait beaucoup s’appuyer sur les jeunes cette saison et qu’ils allaient avoir leur chance, a déjà peut-être fait le premier pas.

Mais Marseille ne doit pas tarder. Libre de choisir sa future destination dans six mois, Isaac Lihadji, qui veut obtenir des garanties sur le projet sportif de l’OM et son rôle dans celui-ci, n’aura peut-être pas le temps d’attendre le réveil de son club formateur bien évidemment englué dans de nombreux autres dossiers chauds (dégraissage, quête d’un attaquant notamment). Autre menace à venir pour le club dirigé par Jacques-Henri Eyraud, la Coupe du Monde U17 qui se déroule au Brésil en octobre prochain. La France est qualifiée et nul doute que le sélectionneur national Jean-Claude Giuntini enverra là-bas une grande partie de l’équipe éliminée par l’Italie (1-2) en 1/2 finale de l’Euro en mai dernier. Une compétition internationale qui devrait accueillir les scouts des meilleurs clubs du monde et qui pourrait une fois de plus mettre en lumière le talent de la jeune pépite marseillaise, au grand dam de l’OM...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10