Le grand écart. Il y a un an, le LOSC était sous pression. Seizième de Ligue 1 à la 36ème journée, les Dogues n’avaient qu’un seul petit point d’avance sur Toulouse, dix-huitième et barragiste. Finalement, l’écurie lilloise avait réussi à sauver sa peau in extremis. Douze mois plus tard, les pensionnaires du stade Pierre-Mauroy regardent toujours vers le bas du classement, mais pour d’autres raisons. Deuxième du championnat avec 72 points, le LOSC est quasi certain de conserver sa place, alors que derrière l’Olympique Lyonnais (3ème, 66 points) semble pratiquement avoir assuré le podium. Auteurs d’une saison pleine, les Nordistes vont retrouver la Ligue des Champions en 2019-2020. Et Lille ne compte pas faire de figuration dans la plus belle des compétitions européennes comme l’a assuré Gérard Lopez il y a quelques jours.

« L’idée, ce n’est pas n’est juste de participer, c’est clair et net. À partir de là, on aura une enveloppe d’investissement qui nous permettra d’être compétitifs. On est dans une position économique assez avantageuse. Il va falloir construire là-dessus, ne pas s’emporter, qu’on gère ça comme on a fait jusqu’à maintenant ». En conférence de presse ce jeudi, Christophe Galtier a été invité à commenter les propos de son président. « Je ne peux rien vous dire de plus que le président. C’est un message important qui a été envoyé. Il y aura une volonté d’avoir une équipe compétitive pour jouer quatre compétitions la saison prochaine. Ce qu’a dit le Président, il me l’a dit aussi : il veut une équipe compétitive. On se verra prochainement pour préparer la saison prochaine ».

L’effectif du LOSC ne sera pas démantelé

Et le travail a d’ores et déjà commencé à écouter l’entraîneur des Dogues. « Pour être franc, il y a eu une première réunion concernant l’effectif de la saison prochaine. Elle a été faite hier avec Luis Campos, ici au Domaine de Luchin. On a dessiné les contours de l’équipe, on a évoqué les possibilités de départs et d’arrivées, les profils. On a travaillé pendant deux heures. On doit voir prochainement notre président ». Ensemble, ils devront définir la stratégie mercato. D’autant que les Nordistes seront particulièrement exposés. Mais il n’y aura pas de saignée cet été à Lille comme a tenu à le préciser Gatlier. « Le groupe ne sera pas démantelé, je vous l’assure. Le onze ne sera pas le même que cette saison, comme dans 100% des équipes de Ligue 1 ».

Il a ajouté : « Il y aura 2, 3 peut-être 4 départs. L’ossature et les postes-clés de l’effectif ne seront pas modifiés. Les gens écoutent ce que dit le président qui parlait d’un peu plus de 100 millions d’euros de vente. Mais ça va vite avec des joueurs talentueux. Il y a quelques années en arrière, on n’aurait pas dit ça ». Parmi les éléments courtisés, Nicolas Pépé figure en tête de peloton, lui qui réalise une année remarquable. Mais il n’est pas le seul. « Vous pensez que Nicolas n’a pas été approché avant ? Oui, de manière officielle, il a dû être approché comme d’autres. Est-ce que Nicolas ou d’autres ont discuté directement avec des clubs ? Je ne sais pas, ça ne changera rien à la situation (...) Sans langue de bois, pour certains, ce sera leur dernier match ». Des ultimes moments de joie dont le LOSC compte bien profiter avant un été qui promet d’être fou !