Cet été, l’AS Monaco n’a pas changé ses habitudes. Confronté à un début de saison très compliqué, le club de la Principauté s’est activé à la fin du mercato pour renforcer son équipe, notamment son secteur offensif. Le 21 août dernier, après avoir arraché Wissam Ben Yedder à Séville en échange d’un chèque de 40 M€, l’ASM a décroché le prêt d’Islam Slimani. Cédé par Leicester, le champion d’Afrique 2019 a débarqué en Principauté sans déclencher un fort enthousiasme.

Auteur de saisons moyennes à Leicester, Newcastle et Fenerbahçe depuis son départ du Sporting Portugal, le Fennec n’affichait pas des statistiques dignes d’un joueur pouvant sortir Monaco des bas fonds du classement de Ligue 1. Et pourtant. En cinq matches de Ligue 1, Slimani a fait taire toutes les critiques. Auteur de 4 buts et de 5 passes décisives (meilleur passeur du championnat), l’Algérien a démontré toute sa valeur. Et aujourd’hui, son arrivée sous forme de prêt est considérée comme la bonne pioche du dernier mercato estival français.

Slimani a tout du bon coup pour l’ASM

Il y a quelques jours, Slimani avouait d’ailleurs que ce début de saison canon était dû en partie aux doutes qu’il avait suscités en ralliant le Rocher. « Le coach connaît mes qualités, il sait m’utiliser et me donner confiance. Pour moi, le plus important, c’est donner le maximum pour l’équipe. Quand tu joues bien et que tu es en confiance, tu peux prendre plus facilement de plaisir. Quand le collectif fonctionne, les individualités sont mises en valeur (...) C’est toujours bien de découvrir de nouveaux championnats. Je me sens bien, j’essaye toujours d’aider l’équipe. Au début de saison on croyait pas beaucoup en moi. C’était même un avantage ».

Et si l’ancien pensionnaire des Foxes continue sur sa lancée, l’ASM pourrait bien réaliser une excellente opération financière. Recruté par Leicester contre 30 M€ en 2016, Slimani pourrait coûter trois fois moins cher aux Asémistes. Selon France Football, le montant de l’option d’achat fixé entre les deux clubs serait en effet de 10 M€ seulement ! Une somme plus qu’abordable pour les finances monégasques.