Après Hatem Ben Arfa et Mario Balotelli, l’OGC Nice prépare un autre coup d’envergure sur le mercato. Depuis la mi-mai, L’Équipe révèle que les Aiglons travaillent sur la piste Giannelli Imbula (24 ans). Il faut dire que le milieu de terrain ex-international Espoirs tricolore (7 sélections) est en pleine traversée du désert à Stoke City où, malgré son statut de recrue la plus chère de l’histoire du club, il reste accroché au banc de touche.

Le manager des Potters Mark Hughes ne compte en effet pas vraiment sur l’ancien Marseillais, passé entre temps par la case FC Porto sans grand succès. L’idée de relancer le natif de Vilvoorde en Belgique a donc fait son chemin du côté des dirigeants du Gym. D’autant qu’avec le départ possible de Jean-Michaël Seri (25 ans), qui négocie activement avec l’AS Roma, un renfort ne serait pas de trop dans ce secteur de jeu.

Favre apprécie le profil d’Imbula

Alors que les Niçois reprennent le chemin de l’entraînement ce lundi, le technicien suisse Lucien Favre a répondu sans détour aux questions sur le gaucher. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il connaît déjà assez bien son profil. « Je me rappelle de lui à Guingamp, du temps de Jocelyn Gourvennec. Après, il est parti à… Marseille, oui voilà. Puis à Porto et Stoke maintenant », a lancé le coach helvète, par ailleurs assez satisfait du début de mercato niçois, avant de poursuivre.

« C’est un bon joueur, un bon gaucher. Il peut jouer 6, 8, etc. Maintenant, voilà, il faut le remettre un peu dans le circuit », a-t-il conclu, relayé par RMC. Une phrase qui en dit long sur l’avancée du dossier. Reste désormais à savoir comment les pensionnaires de l’Allianz Riviera parviendront à s’entendre avec Stoke pour ficeler ce gros coup. Entre Mario Balotelli et Giannelli Imbula, Nice, qualifié pour les barrages de Ligue des Champions, affiche clairement ses ambitions.