C’est un dossier qui dure depuis plusieurs mois déjà. Arrivé au Stade Rennais l’été dernier en provenance du Torino, Mbaye Niang (24 ans) présentait l’avantage d’être une recrue bien connue en Ligue 1. Cependant, son bilan face au but ses dernières saisons ne laissait pas présager d’une telle réussite. Avant cet exercice 2018/2019 n’avait jamais marqué plus de 5 buts en championnat en une saison (en 2014/2015 avec le Genoa et en 2015/2016 avec l’AC Milan). Sous le maillot rouge-et-noir, le Sénégalais a fait beaucoup mieux.

Auteur de 11 buts en 29 apparitions en Ligue 1, Niang a été l’un des atouts majeurs du club breton. Décisif en championnat, l’ancien Caennais s’est aussi distingué lors du fabuleux parcours du Stade Rennais en Ligue Europa. Hatem Ben Arfa a peut-être récolté toute l’attention médiatique, mais Niang est peut-être la recrue estivale ayant le plus profité de l’effet Julien Stéphan. Dès lors, la question de son avenir s’est rapidement posée. Prêté, le buteur dispose d’une option d’achat (non obligatoire) fixée à 15 M€. Un montant conséquent pour une équipe comme Rennes, pas vraiment habituée à lâcher de telles sommes sur le marché des transferts.

La famille Pinault a demandé de lever l’option d’achat

Ce qui n’a pas empêché l’intéressé de multiplier les appels du pied à sa direction, bien aidé par un Julien Stéphan tout aussi désireux de le voir poursuivre l’aventure au Roazhon Park. « Je n’en sais rien du tout. J’ai peut-être fermé un chapitre, peut-être pour en ouvrir un autre (à Rennes). Peut-être pour voir autre chose ailleurs, mais j’ai passé une année fantastique. (...) Je n’ai pas encore le droit de le dire, mais on a échangé pour voir le pour et le contre. C’est positif. On essaiera de se rencontrer avant que je parte pour prendre la meilleure décision pour tout le monde. C’est un échange qu’il faudra avoir, mais pour le moment c’est positif parce que j’ai déjà dit que je voulais rester », avait-il ainsi déclaré à l’issue du Rennes-Lille comptant pour la dernière journée de L1.

Et ce jeudi matin, l’attaquant en a remis une couche dans les colonnes de L’Équipe, précisant que Rennes avait jusqu’à ce soir pour lever ou non l’option d’achat. « J’ai déjà répété que je n’avais pas envie de retourner au Torino, où je suis sous contrat jusqu’en juin 2021. (...) Rennes a jusqu’à ce soir, jeudi 30 mai à minuit, pour lever mon option d’achat. Pour l’instant, je n’ai pas vraiment eu un signe qui me permette d’être sûr qu’elle sera actionnée. Après cette date, je ne pense pas que je pourrai retourner à Rennes car si le club ne saisit pas cette opportunité, cela signifie probablement qu’il ne veut pas me conserver. » Mais heureusement pour Niang, le quotidien sportif révèle que le fils de l’actionnaire unique François-Henri Pinault a ordonné aux dirigeants rennais de lever l’option d’achat. Le Torino aurait été informé la nuit dernière. Niang devrait également parapher un bail de trois ou quatre saisons et toucher l’un des plus gros salaires du club. Une excellente nouvelle pour toutes les parties.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10