Yoann Gourcuff se fait très rare dans les médias. Mais ce mercredi, le milieu de terrain né en 86 a décidé de se confier très longuement dans un entretien accordé à nos confrères de Ouest-France. L’occasion pour lui d’évoquer la fin de son aventure au Stade Rennais. En effet, le 1er juin, les Bretons ont annoncé que l’ancien joueur de l’OL, en fin de contrat, ne serait pas conservé. « De retour au Stade Rennais Football Club lors de la saison 2015/2016 après y avoir été formé, Yoann Gourcuff aura joué 53 matches avec les Rouge et Noir pendant deux saisons et demie. Le contrat liant le club et Yoann expirant au 30 juin 2018 ne sera pas prolongé par le club ». Une décision qu’a commentée le principal intéressé dans les colonnes du média régional. D’autant que Sabri Lamouchi, qui a succédé à son père et avec lequel il s’est très bien entendu, souhaitait le garder.

« Ça s’est très bien passé avec le coach, avec son staff. Ça se passait bien avec l‘équipe, mes partenaires. Je me sentais bien, à l’aise. Je suis attaché au club, au stade, aux supporters, à la ville, à la région, donc oui, j’aurais voulu poursuivre l’aventure, mais la direction a décidé de ne pas me garder. Et puis le doc’ Rufin (Rufin Boumpoutou, médecin du club), avec qui j’ai une très bonne relation, était important aussi pour moi parce qu’il connaissait bien ma situation sur le plan physique, on avait un échange quotidien. C’était important de pouvoir lui confier mes ressentis, sensations ». Gourcuff voulait donc continuer l’aventure au sein de son club formateur, avec lequel il a joué 53 matches en deux saisons et demie. Le joueur passé par l’AC Milan a raconté dans le détail la fin de son aventure avec les Rennais.

Yoann Gourcuff a toujours envie de continuer à jouer

« Après le match contre Montpellier, le club avait organisé une petite soirée dans un restaurant du centre. À un moment donné, je suis en train d’échanger avec le coach Lamouchi quand arrive le président au milieu de la conversation. Le coach s’efface, donc le président me parle pour me dire qu’il souhaite me voir prochainement. Comme il savait que je partais dans le Sud dès le lendemain et que lui devait y aller aussi, on a convenu de s’y voir. Quelques jours après, il m’a appelé pour fixer un rendez-vous et une heure avant ce rendez-vous, il m’a envoyé un texto pour me dire qu’il avait une urgence, qu’il annulait. Encore quelques jours plus tard, il m’a envoyé un texto, un dimanche, pour me demander une disponibilité par téléphone. Je lui ai répondu, il m’a appelé et annoncé que c’était terminé pour moi. Voilà. La conversation a été courte », a-t-il précisé à Ouest-France.

Libre de tout contrat, Yoann Gourcuff veut continuer à jouer. Que ce soit en France ou ailleurs. « J’ai toujours l’envie de jouer, j’ai toujours la passion et je pense pouvoir apporter à des clubs de Ligue 1. Donc la suite, je la vois sur un terrain de Ligue 1 ou à l’étranger ». Et pour les clubs éventuellement inquiets par rapport à sa santé, le milieu de 32 ans a rassuré tout le monde sur son état physique. « Comme n’importe quel joueur entré dans la trentaine, je n’ai plus tout à fait les mêmes caractéristiques qu’en début de carrière. Mais j’ai une bonne hygiène de vie et je connais bien mon corps. Parce que j’ai envie de jouer, je m’en donne les moyens. J’ai enchaîné les semaines d’entraînements depuis novembre, sans pépin physique. Même après quinze ans de pratique professionnelle du football, je me sens apte à continuer à jouer, en professionnels, en première division française ou à l’étranger. Avec mon expérience, ma maturité et mon vécu, je peux continuer à donner "un coup de main" à des clubs ». Avis aux amateurs !