En mars dernier, l’UEFA avait ouvert une enquête disciplinaire suite à des incidents au Groupama Stadium lors de la rencontre retour de huitièmes de finales de la Ligue Europa. L’Olympique de Marseille avait également été visé par une enquête à l’époque, pour des incidents à Bilbao. Du côté de Lyon, l’instance avait dénoncé des comportements racistes en tribunes, ainsi que des jets d’objets et l’usage de fumigènes, entre autres. Et la sanction est tombée pour les Rhodaniens...

Comme le dévoile le quotidien l’Equipe, l’Olympique Lyonnais a été condamné à un disputer un match de Ligue des Champions à huis clos, avec un match supplémentaire sous forme de sursis. C’est la commission de discipline de l’UEFA qui a pris la décision. Il est donc plus que probable que le retour des Gones en Ligue des Champions à la maison se fasse dans une enceinte vide.

Le journal précise que le club rhodanien va faire appel de cette décision et qu’il pourrait saisir le Tribunal Arbitral du Sport. « L’Olympique Lyonnais rappelle qu’il a condamné avec la plus grande fermeté les agissements honteux de quelques individus isolés contre des représentants des forces de l’ordre et qu’il continuera à tout mettre en œuvre pour éradiquer toute forme de violence et pour faire sanctionner les éventuels responsables », confiait le club au lendemain des incidents. Affaire à suivre donc...