Première journée de Ligue des Champions ce mardi soir avec deux chocs au programme, Borussia Dortmund-FC Barcelone et Naples-Liverpool. Commençons par le duel attendu entre Allemands et Espagnols, dans le groupe de la mort. Un duel d’autant plus important que l’Inter Milan a partagé le nul avec le Slavia Prague deux heures plus tôt. Le spectacle espéré se manifestait par un rythme endiablé impulsé dès les premières minutes. Pas de round d’observation et la volonté d’aller vite de l’avant, surtout côté Borussia. Sancho attirait les premiers ballons à lui et montrait ses bonnes jambes. Mais la première véritable occasion était en faveur du Barça, Piqué reprenant au premier poteau un corner bien tiré par Arthur (13e). Après un gros premier quart d’heure dans l’intensité, le rythme retombait. Jusqu’à une occasion en or pour le BVB : Hazard glissait un bon ballon dans la surface à Reus, qui reprenait directement mais butait sur l’excellent Ter Stegen (25e). Puis Reus trouvait, sur coup-franc, la tête de Mats Hummels, qui passait au-dessus (28e).

Le Barça réagissait par sa pépite Ansu Fati, qui frappait un ballon revenu dans ses pieds après un coup de pied arrêté (28e). C’était bien peu pour le club catalan, qui peinait à se montrer dangereux en l’absence de Lionel Messi. Griezmann tentait bien de combiner avec Suarez mais les espaces se faisaient rares. Le club de la Ruhr profitait, de son côté, des erreurs barcelonaises, à l’image d’un ballon perdu par Lenglet devant Reus mais Sancho dévissait complètement sa frappe (39e). Dans la foulée, le Barça perdait Jordi Alba sur blessure, remplacé par Sergi Roberto. Les Catalans terminaient mieux la première période, avec un Fati toujours remuant et plusieurs coups de pied arrêtés consécutifs. Au retour des vestiaires, le Barça monopolisait le ballon et était plus tranchant. Suarez se baladait dans la surface et voyait son centre contré in extremis (48e). Mais Dortmund restait dangereux et obtenait un penalty pour une faute incontestable de Semedo sur Sancho. Marco Reus prenait ses responsabilités et butait, encore, sur un infranchissable Ter Stegen (57e) ! On pensait assister au tournant de la rencontre, d’autant que dans la foulée, Ernesto Valverde lançait Lionel Messi à la place d’Ansu Fati (59e).

Ter Stegen a écoeuré Dortmund

Marco Reus tentait de se faire pardonner, mais voyait sa frappe être déviée (64e). Dortmund poussait de manière désordonnée, et manquait de précision à l’approche de la surface. Cependant, les Borussen maintenaient la pression sur les cages adverses. Le Barça pouvait compter sur une charnière centrale solide pour repousser les nombreux centres, et sur la maladresse de Reus, très malheureux ce mardi soir. Le capitaine vendangeait une nouvelle occasion en or après un centre en retrait de Delaney (75e) ! Dans la foulée, Julian Brandt, entré en jeu à la place de Thorgan Hazard, envoyait un missile sur la barre de Ter Stegen, pour une fois battu (77e) ! Le BVB n’était clairement pas en réussite, mais n’abdiquait pas, continuant à pousser encore et encore. Et il fallait de nouveau un grand Ter Stegen pour repousser des tentatives de Brandt et Reus (78e). Le gardien allemand aura décidément sauvé un décevant Barça d’une défaite inaugurale dans son groupe de Ligue des Champions. 0-0 score final.

Dans l’autre choc, Naples accueillait Liverpool. Déjà opposés la saison passée en phase de poule, les deux équipes se sont neutralisés en première période. Les défenses ont pris le pas, à l’image d’un Koulibaly remarquable. Lozano a certes ouvert la marque dès la 7e minute mais le but était refusé logiquement pour hors-jeu. Mané a lui aussi eu une belle occasion à la 21e minute, sortie par Meret. Après la pause, Naples poussait plus fort et Mertens était tout proche d’ouvrir le score en reprenant un bon centre de Mario Rui (49e), mais Adrian veillait au grain. Les Reds multipliaient les fautes et empilaient les cartons jaunes. Salah alertait encore Meret, auteur d’un grand match (64e). Mais c’est Naples qui allait être récompensé de ses efforts, avec un penalty obtenu par Callejon et transformé par Mertens (1-0, 82e). Llorente a donné plus d’ampleur au score dans le temps additionnel (2-0, 90+2e). A l’instar de la saison passée, les Napolitains se sont donc imposés face aux champions d’Europe en titre.

Dans les autres rencontres, il faut souligner le carton du RB Salzbourg à domicile face au Racing Genk (6-2, avec un triplé de Haland). Chelsea s’est fait surprendre à domicile par Valence (0-1), sur un but de Rodrigo à la 74e minute. Ce qui rend le match entre Lille, étrillé 3-0 par l’Ajax, et les Blues au stade Pierre Mauroy déjà très savoureux pour la prochaine journée. Dans le groupe de l’Olympique Lyonnais, qui a concédé le nul à domicile face au Zenit, le RB Leipzig a fait la bonne affaire en allant s’imposer 2-1 sur la pelouse du Benfica Lisbonne.

Les rencontres de la soirée :

Groupe E :

RB Salzbourg 6-2 Racing Genk : Haland (2e, 34e, 45e), Hwang (36e), Szoboszlai (45+3e), Ulmer (66e) pour Salzbourg ; Lucumi (40e), Samatta (52e) pour Genk

Naples 2-0 Liverpool Mertens (sp, 82e), Llorente (90+2e) pour Naples

Groupe F :

Inter Milan 1-1 Slavia Prague : Barella (90+2e) pour l’Inter ;Olayinka (63e) pour le Slavia

Borussia Dortmund 0-0 FC Barcelone

Groupe G :

OL 1-1 Zenit : Depay (sp, 51e) pour l’OL, Azmoun (41e) pour le Zenit

Benfica 1-2 RB Leipzig Seferovic (84e) pour Benfica ; Werner (69e, 79e) pour Leipzig

Groupe H :

Ajax 3-0 LOSC : Promes (18e), Alvarez (50e), Tagliafico (63e) pour l’Ajax

Chelsea 0-1 Valence : Rodrigo (74e) pour Valence

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10