À peine le temps de digérer le réveillon du Nouvel An que les joueurs de l’Olympique Lyonnais reprenaient déjà le chemin de l’entraînement ce dimanche 1er janvier. Comme pour prolonger les festivités, les Rhodaniens ont reçu la visite d’un invité spécial. Transféré cet été au Barça, Samuel Umtiti a bravé le froid pour venir voir ses anciens coéquipiers ainsi que le staff lyonnais. Les Gones étaient tous présents hormis Corentin Tolisso (il n’est pas sorti), Rachid Ghezzal et Nicolas Nkoulou, partis à la CAN. Bruno Genesio en a profité pour donner sa première interview de la nouvelle année une fois la séance terminée. L’occasion pour l’entraîneur des Gones de faire un très large point mercato.

« Pour l’instant, on réfléchit à plusieurs solutions, mais il faut que ça satisfasse tout le monde et que ça amène une plus-value à l’équipe. Il ne s’agit pas d’empiler les joueurs pour dire qu’on a recruté, mais il s’agit de se renforcer. Si on a la possibilité de le faire, on va le faire. Si, pour X raisons, on n’en a pas la possibilité, on fera avec les joueurs qui sont ici. Et puis, il y a aussi des jeunes joueurs qui peuvent se révéler ». Le coach rhodanien avait déjà tenu ce genre de discours en septembre au moment où l’on parlait d’une arrivée probable d’Emmanuel Adebayor, libre de tout contrat. Bruno Genesio tient donc à rester prudent. D’autant que trouver la perle rare ne sera pas évident à l’écouter.

Lyon ne veut recruter qu’un attaquant

« C’est très compliqué, surtout au mois de janvier. Si on veut un très, très bon joueur, il faut le débaucher, et ça coûte cher. Ou alors, ce sont des joueurs qui ont peu joué ou qui ont joué la Ligue Europa, et c’est une contrainte. C’est pour ça qu’il vaut mieux réfléchir avant. Si ce sera le seul poste où on recrutera ? Oui, je pense, oui. Je suis optimiste quoi qu’il arrive par rapport au mercato, parce qu’on a des ressources au club avec des jeunes joueurs (Kalulu et Mateta étaient présents à l’entraînement pour la reprise aujourd’hui) ». Plusieurs noms ont été cités cet hiver à Lyon notamment ceux de l’Angevin Nicolas Pépé (il est à la CAN), de Carlos Vela (Real Sociedad) et de Filip Djordjevic (Lazio Rome).

Si la quête d’un élément offensif est donc la seule priorité, les pensionnaires du Parc OL devraient aussi se séparer de quelques éléments. On pense logiquement à Clément Grenier. Mais il ne sera pas le seul. « Des départs ? On verra. Il faut aussi que tout le monde soit satisfait, c’est pareil. On verra d’ici la fin du mercato. Gaspar et Kemen absents aujourd’hui avec les pros mais présents avec la réserve ? C’est juste parce que je ne voulais pas qu’on soit trop nombreux. Après, pour Olivier (Kemen) si on peut trouver un terrain d’entente pour un prêt ça peut être bien pour lui comme pour nous. On a beaucoup de monde au milieu donc, plutôt que de jouer en CFA, c’est mieux qu’il puisse évoluer à un niveau plus en adéquation avec ses qualités et qu’on puisse l’évaluer. Jordy (Gaspar) sera avec nous demain pour les tests ». Le mercato ne fait que commencer dans le Rhône...