L’heure de la reprise a sonné pour Arsenal et c’est en Australie que les Gunners disputaient leur premier match de préparation face au Sydney FC. Et les Londoniens n’ont pas tremblé, s’imposant tranquillement (2-0). Arsène Wenger avait choisi de faire confiance à sa jeunesse pour démarrer la rencontre et de s’appuyer sur une défense à trois. Sead Kolasinac, première recrue estivale, était aligné d’entrée, rendant une copie propre et sobre aux côtés de Per Mertesacker. C’est d’ailleurs le vétéran allemand qui mettait les siens sur la voie du succès en ouvrant le score, reprenant un ballon mal renvoyé qui traînait dans la défense australienne suite à un corner de son compatriote Mesut Özil (1-0, 4e).

La jeunesse d’Arsenal se mettait ensuite en évidence. Reiss Nelson et James Willock réalisaient une première période de qualité notamment. Le premier, très rapide et remuant balle au pied, offraient un bon décalage à Danny Welbeck, qui ne trouvait pas le cadre (15e). Le second, appliqué et sérieux dans l’axe, réalisait une percée plein axe balle au pied mai butait sur Redmayne (42e). Theo Walcott se créait lui plusieurs opportunités (16e, 29e, 36e), sans succès. Les Australiens, privés de ballon, ne parvenaient à se créer qu’une seule véritable situation lors du premier acte, Brillante mettant Petr Cech à contribution, Simon étant ensuite trop court pour redresser la course du ballon (35e). Score à la pause (1-0).

Lacazette déjà buteur !

Au retour des vestiaires, Sydney se montrait un peu plus volontaire. Et après quelques incursions menées bien contrôlées par Özil et Walcott, Zuvela trouvait un peu d’espace en contre pour frapper, Emiliano Martinez, entré en jeu en lieu et place de Cech, captait en deux temps (50e). Les partenaires de Francis Coquelin, très à l’aise dans son rôle de sentinelle ce soir, reprenaient la main sur la direction des opérations. Cohen Bramall réalisait une reprise de l’extérieur du gauche et mettait Redmayne à contribution (52e). Quelques instants plus tard, Walcott obtenait un penalty très généreux. Welbeck s’en chargeait mais Redmayne se détendait bien (55e). Özil, déjà inspiré, donnait un amour de ballon en retrait à Walcott, qui ne réussissait pas à tromper Redmayne (61e). Lokolingoy sonnait la révolte et ajustait une frappe légèrement contrée. Martinez veillait au grain (66e).

Les coaches procédaient ensuite à plusieurs changements. Alexandre Lacazette, recruté pour 60 M€ en provenance de l’Olympique Lyonnais, et Olivier Giroud entraient notamment en jeu. Mais c’est un autre entrant, Nketiah, qui se mettait le plus vite en action, avec une frappe non cadrée (72e). Alex Iwobi, lui aussi entré en cours de match, tentait sa chance mais Redmayne était vigilant (75e). Alex Oxlade-Chamberlain s’essayait ensuite sur coup franc, mettant encore Redmayne à contribution (76e). Le portier était sauvé par son poteau quelques instants plus tard sur une reprise de Nketiah (79e). Lacazette, lui, ne laissait pas passer l’occasion. Bien servi en retrait par Iwobi, le Tricolore ne laissait aucune chance au portier adverse d’un plat du pied puissant à ras-de-terre (2-0, 83e). Des débuts rêvés pour le n° 9, par ailleurs auteur de retours défensifs intéressants ! Prochain rendez-vous pour Arsenal, samedi, contre les Western Sydney Wanderers.