On risque de vivre une petite révolution du côté d’Arsenal cet été. Si le squelette de l’équipe ne devrait pas bouger, certains joueurs majeurs vont quand même quitter le club, à l’image d’Aaron Ramsey qui s’est engagé avec la Juventus. Le cas Mesut Özil est lui un peu différent dans la mesure où l’international allemand est loin d’avoir montré son meilleur visage depuis son arrivée à l’Emirates en 2013. Des performances qui ne justifient clairement pas son salaire colossal de 20 millions d’euros annuels du moins.

Et de l’argent, Arsenal en a besoin justement comme l’explique le Sun. Premièrement, car Unai Emery n’a "que" 50 millions d’euros pour recruter cet été, un montant un peu léger compte tenu des prix pratiqués sur le marché aujourd’hui. Mais aussi parce que la non-qualification de l’équipe en Ligue des Champions crée un déficit qu’il va falloir combler. Un départ de l’ancien du Real Madrid libérerait énormément d’argent au niveau de la masse salariale et permettrait d’encaisser un chèque conséquent.

Özil est bien trop cher !

Cependant, les Gunners se retrouvent dans une situation compliquée, un peu comme le Real Madrid avec Gareth Bale, et il sera compliqué de mettre le joueur à la porte. Premièrement, parce qu’il n’a aucune intention de partir, alors qu’il lui reste encore deux ans de contrat avec les Londoniens. Et ensuite, car il est bien trop cher pour ses quelques prétendants, qui ne peuvent pas s’aligner sur les presque 35 millions d’euros demandés par le club ni sur son salaire faramineux.

Besiktas, le Fener et Galatasaray sont ainsi venus aux nouvelles mais l’opération s’annonce bien trop coûteuse pour les géants turcs. Tout porte à croire que si Arsenal veut vraiment se débarrasser de son numéro 10, il faudra accepter de faire des sacrifices sur le plan financier... De même pour le joueur, qui devra baisser son salaire pour trouver un point de chute. Est-il prêt à le faire ? Telle est la question...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10