Pur produit de la ville de Marseille, Jéremie Boga n’a pourtant jamais joué à l’OM. Détecté et recruté très jeune par Chelsea, le franco-ivoirien a tout gagné chez les jeunes à Chelsea avant d’être prêté à trois reprises. Le Stade Rennais (27 matches de L1, 2 buts), Grenada (26 matches de Liga, 2 buts) et Birmingham City (31 matches de Championship, 2 buts) ont pu profiter de ce milieu offensif très technique et qui est capable de casser les lignes et de déstabiliser les défenses sur un dribble. Mais à 21 ans, l’ancien de l’ASPTT Marseille souhaite poser ses valises, à Chelsea ou ailleurs. Interrogé par nos soins, il fait le bilan de sa saison à Birmingham et nous fait part de ses envies pour la saison prochaine et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il sait ce qu’il veut.

Malgré les performances en dent de scie de son équipe, Boga est parvenu à réaliser une saison encourageante et il ne souhaite en garder que le positif. « L’objectif a été atteint, on a réussi à se sauver. On a eu des hauts et des bas. Je ne retiens que le positif. J’ai quand même réussi à jouer 32-34 matches, donc je suis content. » Car l’objectif premier de ce nouveau prêt était d’emmagasiner du temps de jeu dans un championnat rugueux et physique. Et à l’écouter, la mission est réussie. « C’est sûr que j’ai progressé, sur l’aspect mental et physique notamment parce que ça a été compliqué. On a joué longtemps en bas du tableau et il fallait être fort mentalement, et du coup ça m’a permis de progresser. Il y a beaucoup d’intensité en Championship, tu peux battre tout le monde, c’est un championnat très ouvert. Par rapport à la Ligue 1, c’est beaucoup plus physique, plus fort en intensité. »

« Je ne ferme pas la porte à Chelsea pour rester »

Fort d’une centaine de matches professionnels disputés en Angleterre, en Espagne et en France, ainsi qu’en Équipe de France U19 et même avec la Côte d’Ivoire (une sélection avec les A contre la Guinée en juin 2017), Jérémie Boga sait ce qu’il veut pour la saison prochaine. « J’ai des idées claires pour mon avenir. C’est ma troisième saison de prêt. J’ai pris beaucoup d’expérience en cette fin de saison et je me sens prêt pour l’année prochaine soit à me battre pour tenter de m’imposer à Chelsea soit à quitter le club. Je ne souhaite plus vraiment un autre prêt. » La saison 2018-19 sera donc charnière pour ce grand talent de la formation « made in Chelsea. ». Ce dernier espère donc avoir quelques garanties sur son temps de jeu la saison prochaine pour rester chez les Blues, lui qui avait eu l’honneur de disputer quelques minutes de Premier League en aout dernier avec son club formateur face à Burnley. « C’est sûr que j’aimerais bien avoir des garanties. Cette année, j’ai eu la chance de faire le premier match de championnat avec Chelsea en Premier League. Alors on sait jamais, si j’ai de bonnes discussions avec eux, que tout se passe bien, que le discours du coach me convient, je ne ferme pas la porte à Chelsea pour rester. »

Mais le club anglais, qui ne donne que très rarement à ses jeunes joueurs, a désormais la main dans ce dossier. Reste que le Marseillais de naissance reste très lucide quant à ses chances de futur au sein du club londonien, mais assure qu’il fera tout pour arriver à percer dans son club formateur. « Jouer à Chelsea, tout le monde sait que jouer à Chelsea c’est compliqué, alors forcément ça donne de la motivation pour le futur. Maintenant, je me dis que c’est possible donc je vais continuer à travailler et attendre que les opportunités arrivent. » Ce supporter de l’OM, « son club de coeur qu’il supportera toujours », a prévu de rencontrer ses dirigeants à son retour de vacances et avant la reprise de l’entrainement. Il en saura sans doute beaucoup plus à ce moment-là sur son avenir… À Chelsea où ailleurs.